Fashion Week

Que retenir du défilé Croisière de Chanel à Paris ?

C’est sur un quai de gare, là où se nouent bien des histoires, que Virginie Viard a exprimé ce matin sa vision d'un Chanel globe-trotter et évocateur.
Reading time 2 minutes

Le contexte

Près de trois mois après le décès de Karl Lagerfeld, et le défilé hommage qui avait suivi au Grand Palais, Virginie Viard dévoilait donc sa toute première collection Croisière pour la maison Chanel. Un exercice qui permet à la directrice artistique de reconnecter le genre Croisière, très couru aujourd’hui, à l’héritage du 31 Cambon : il y a cent ans, déjà, Gabrielle Chanel cultivait de Deauville à Biarritz l’idée d’un vestiaire de villégiature. 

Le lieu

Base de lancement devenue port ès transatlantiques, le Grand Palais version Chanel s’apparente à une sorte de quai 9 3/4 où l’on embarquerait pour Venise, Byzance... ou Édimbourg. Virginie Viard fait précéder l’expérience d’un petit-déjeuner ou d’un déjeuner au wagon-restaurant "Le Riviera", clin d’oeil parmi d’autres à l’attachement de Gabrielle Chanel au Sud de la France... et à sa propriété de Roquebrune-Cap-Martin, La Pausa.

La collection

Fidèle à la lettre du mot croisière, Virginie Viard offre à la femme Chanel de quoi parcourir le monde : de longs manteaux en coton huilé et les pantalons, amples, qui vont avec ; des robes aériennes aux imprimés Art Nouveau ; des mailles bon chic bon genre à marier d’une jupe-culotte… Tantôt tailleur, tantôt sport, les cyclistes, bermudas et leggings se donnent le change au soleil de la veste en tweed maison. Un vestiaire "d'allure et de mouvement", selon les mots de la directrice artistique. 

/
The Cruise 2019/20 Show — CHANEL

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous