Pop culture

"Lover", le 7e album de Taylor Swift, déchaîne les passions

Lover, le septième album de Taylor Swift sorti cet été, déchaîne les passions depuis des mois. Nommée pour dix MTV Video Music Awards, la reine de la pop est de retour.
Reading time 5 minutes

Si Taylor Swift était une succession d’émojis, ce serait sûrement un combo cœur rose fluo/chaton. En juin, pendant un live Instagram, la superstar décrit son nouvel album sobrement intitulé "Lover" comme intrinsèquement romantique : "Une chanson romantique ne doit pas forcément être joyeuse. Vous pouvez trouver le romantisme dans la solitude, la tristesse ou les obstacles de votre vie... Cet album ne fait qu’appréhender ces choses à travers un regard romantique." Après Beyoncé l’an dernier, elle est devenue la nouvelle reine des singles sortis à l’improviste avec force teasers énigmatiques pleins de chatons, de cœurs qui clignotent, de poussins et de papillons ou à coup d’indices dissimulés dans ses vidéos précédentes.

En avril, le premier single de l’album "Me!" donne le ton, celui d’une pop sucrée, efficace et un brin collante. La vidéo constitue une ode aux couleurs pastel, licorne géante incluse. En guest star, Brendon Urie, de Panic! at the Disco, joue le petit ami de Tay-Tay dans un univers en carton-pâte kitschissime : la vidéo débute sur leur dispute de couple en français (qui pique les oreilles) à propos de leurs chats. Résultat : 240 millions de vues sur YouTube.

En juin, elle sort "You Need to Calm Down" et sa vidéo tout aussi stylisée dans les extrêmes – un camping américain à la Martin Parr sous ecsta – rend hommage à la communauté LGBTQ avec des caméos de tout le gratin de la communauté : le danseur Dexter Mayfield, la YouTubeuse Hannah Hart, l’actrice Laverne Cox, les chanteuses Hayley Kiyoko et Ciara, l’acteur Jesse Tyler Ferguson, toute l’équipe absolutely fabuleuse du show Netflix Queer EyeEllen DeGeneres, le roi de la série Pose Billy Porter, et l’incontournable RuPaul. Ce supershow se termine par l’embrassade cartoonesque entre Taylor Swift et son "ennemie de toujoursKaty Perry dans les costumes respectifs de frites et de burger. Par cette vidéo, la chanteuse appelle à signer la pétition pour l’Equality Act, une loi qui viserait à lutter contre les discriminations envers la communauté. Enfin. Certains lui ont reproché avec raison son engagement plus que tardif pour les droits LGBTQ, bien après Katy Perry et Lady Gaga par exemple. On peut toujours crier à la stratégie marketing mais cela reste la très bonne action. Nombre de vues YouTube : 90 millions.

Vient enfin, fin juillet, la sortie de "The Archer", cinquième plage de l’album, place qui correspond toujours, dans la mythologie du Tay-Tay-land, à la chanson la plus “honnête, émouvante, vulnérable” selon les propres mots de la chanteuse. Avec cette  ballade, Taylor Swift est censée se livrer à cœur ouvert à ses fans. On a donc droit à des confidences sur sa vie compliquée : “Who could ever leave me Darling but who could stay ? (...) All of my heroes die all alone / Help me hold on to you.” (Qui pourrait bien me quitter chéri, mais qui pourrait rester ? Tous mes héros sont morts dans la solitude, aide-moi à rester avec toi). Sortez les mouchoirs. Comme le précise une de ses fans sur internet : “C’est la Taylor Swift dont on était tombés amoureux. Les paroles. D’abord. Toujours.” D’ailleurs la vidéo, provisoire, ne montre que les paroles calligraphiées sur fond de coucher de soleil. Nombre de vues sur YouTube en moins de vingt-quatre heures : 6 millions.

Toujours dans ce “plus d’intimité” à partager avec son public, elle vend quatre éditions de luxe de son album contenant 120 pages de son journal intime qu’elle tient depuis ses 13 ans. Une manière d’asseoir sa place comme meilleure amie officielle de toutes ses fans ados. Pour celles qui en redemanderaient à Noël, Tay-Tay jouera son animal fétiche, un chat, nommé Bombalurina dans la comédie musicale mythique d’Andrew Lloyd WebberCats, pour la première fois transposée à l’écran. Miaou.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous