Pop culture

Qui sont les Nasty Cherry, dignes héritières des Spice Girls

Avec une série Netflix addictive et un EP attendu comme le messie par les fans, les Nasty Cherry sont en passe de bouleverser, pour longtemps, l'univers de la musique pop.
Reading time 5 minutes

"We're Nasty Cherry and we're the best band of 2019" c'est ainsi qu'était titré, en janvier dernier, le premier post Instagram du groupe. Depuis, ce quatuor 100% féminin a fait des émules et joue maintenant à guichets fermés. Créé sous l'égide de Charli XCX, le groupe se compose de Debbie Knox-Hewson, batteuse, Georgia Somary, bassiste, Chloe Chaidez, guitariste et Gabbriette Bechtel, chanteuse principale. 

Photo de Tsarina Merrin

1575320509469896 1574266903994738 nasty cherry 3 credit credit tsarina merrin

Le mois de novembre est symbolique pour le groupe avec la sortie, le 15 novembre dernier, de la série I'm with the band : Nasty Cherry, qui nous emmène dans les coulisses de la création du groupe chaperonné par Charli XCX. Le 22 novembre sortait l'EP "Season 1", qui a su combler toutes les attentes des fans. Rien ne semble résister à ce groupe 100% féminin qui nous prouve que la musique n'est sûrement pas qu'une affaire de mâle. 

Nombreuses étaient les questions qui nous brûlaient les lèvres — nous n'avons donc pas résisté à l'envie de rencontrer le groupe, déjà incontournable de la nouvelle scène pop.

1575320540369043 1574267087179055 nastycherryseason1 final small

Qu'est-ce que le public doit s'attendre à voir dans I'm with the Band ?
Debbie Knox-Hewson :  Des moments d'émotion, de crises de nerfs, des fêtes, des moments de vie... J'aime l'idée que les gens qui vont regarder cette série vont peut-être s'identifier à nous et à notre quotidien.

Quels sont vos passages préférés ? 
DKH : Cela peut sembler assez anodin, mais mon passage préféré est quand les caméramans nous ont surpris en train de dévorer des baguettes avec de la confiture et du beurre à même le sol. On était tellement heureuses à 8 heure du matin, loin des paillettes et le nez dans nos tartines.

Qu'est-ce que vous appréciez le plus dans le retour de vos fans ?
Gabbriette Bechtel : On apprécie le fait que les gens comprennent le projet et puisse décrypter nos différentes personnalités. J'aime assez l'idée qu'on nous définisse comme des Spice Girls 2.0, c'est à la fois plaisant et irréel.

Vous avez été réunies par Charli XCX, comment votre colocation "forcée" a-t-elle influencé le développement du groupe ?
Georgia Somary : Cela nous a rapproché ! Nous sommes devenues très fusionnelles grâce à cette intimité partagée, cela nous a permis de poser les bases des Nasty Cherry.

Dans quelles mesures Charli XCX a influencé les Nasty Cherry ?
GS : Travailler avec Charli nous a aidé à trouver une attitude et à gagner en confiance. Elle nous a aussi appris à être fière de notre travail et à toujours rester dans un univers qui nous plaît et nous inspire.

Parlez nous de votre EP, Season 1.
GS : Cet EP regroupe des chansons déjà présentes dans la série et d'autres titres totalement inédits. Nous voulions vraiment garder des titres en exclusivité pour cet EP, pour avoir quelque chose à offrir à nos fans.

Quel est votre clip favoris ?
GB : Impossible de choisir, ils ont tous une saveur particulière. Chaque fille de ce groupe a une perspective esthétique si unique que, lorsque nous réunissons nos inspirations, le résultat est visuellement unique et très intéressant.

Qui sont vos muses ?
Chloe Chaidez :  Suzi Quatro, Criss Angel et Gwen Stefani.

La collaboration de vos rêves ?
GB : Michelle Obama.

Avant d'être un groupe, vous êtes surtout une bande de copines. À quoi ressemble une journée lambda avec les Nasty Cherry ?
CC : On déjeune chez Sweetgreen et on booty shake le reste de la journée.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous