Déco-Design

Les 12 stades russes du Mondial 2018

À chaque Coupe du monde, son lot de nouveaux stades et d'enceintes rénovées. Pour accueillir les adeptes du ballon rond, la Russie a ainsi fait, construire et rénover 12 stades aussi majestueux les uns que les autres. Visite guidée.
Reading time 6 minutes
Stade Krestovski - Saint-Pétersbourg

Localement appelé stade Krestovski, le stade de Saint-Pétersbourg a été conçu par l'architecte japonais Kisho Kurosawa en forme de vaisseau spacial, près du golfe de Finlande. Terminé en 2016 et doté d'une capacité de 68 134 places, il est équipé d'un toit rétractable et d'un terrain coulissant, ce qui lui permet de maintenir une température d'au moins 15° même en hiver.  Il accueillera 4 matchs de la phase de groupes (Maroc-Iran, Russie-Egypte, Brésil-Costa Rica et Argentine-Nigeria) ainsi qu'un huitième de finale, une demi-finale et la finale pour la 3e place. 

Stade Central - Iekaterinbourg

Avec ses tribunes axtérieures montées sur des échafaudages, l'Arena d'Ekaterinbourg, restructuré par le cabinet ABD Architect, est l'une des curiosités de la coupe du monde cette année. Stade le plus à l'Est du pays, parmi ceux retenus par la FIFA, il accueillera le match de l'équipe de France au premier tour, le 21 juin face au Pérou.

 

Rostov Arena - Rostov-sur-le-Don

Juin 2013, lors de l’inauguration du stade, cinq obus de la Seconde Guerre mondiale ont alors été retrouvés presque parfaitement conservés. Il s'agit du tout premier grand projet construit sur la rive sud de la rivière Don, avec le reste de la ville au nord. Dotée d’une capacité de 45 000 places, la Rostov Arena sera le centre névralgique d’un nouveau quartier en pleine construction, basé sur les sports et les loisirs. Il accueillera 5 matchs dont 1 huitième de finale.

Kazan Arena - Kazen

Ce stade de 45 000 places a été inauguré en 2013 et est la résidence du Rubin Kazan. 5 millions de blocs de pierre ont été nécessaires à sa construction, c'est le double de la Pyramide de Khéops. L'enceinte accueillera 6 rencontres du Mondial dont un huitième de finale, un quart de finale et quatre matchs de la phase de groupes : France-Australie, Iran-Espagne, Pologne-Colombie et Corée du Sud-Allemagne.

Cosmos Arena - Samara

Le stade devait initialement être bâti sur une île au sud de Samara. Mais celle-ci étant isolée et sans pont, le coût de l'opération a été critiqué et le projet a finalement finalement vu le jour au nord de la ville, dans des quartiers industriels. Le stade culmine à 65 mètres de hauteur, c'est autant que la Tower Bridge de Londres. Construit pour le Mondial, il est doté d'une capacité de 45 000 places. Il accueillera 6 rencontres de la Coupe du monde 2018 : Costa Rica-Serbie, Danemark-Australie, Uruguay-Russie et Senegal-Colombie, ainsi qu'un huitième et un quart de finale.

Mordovia Arena - Saransk

L’arène se situe dans la partie centrale de la ville et est accessible à distance de marche des installations clés de l’infrastructure municipale. La forme du stade est à l’image du soleil – le symbole principal des mythes et légendes anciens du peuple mordve. Avec ses 44 000 places, il accueillera quatre rencontres : Pérou-Danemark, Colombie-Japon, Iran-Portugal et Panama-Tunisie.

Stade Loujniki - Moscou

Majoritairement utilisé pour le football, il fut inauguré le 31 juillet 1956  lors d'un match qui vit l'Union soviétique (URSS) disposer de la Chine  (1-0) et accueille encore de nos jours les matches de l'équipe nationale. L'enceinte abrite également depuis longtemps le CSKA Moscou, le Spartak Moscou, et depuis peu le Torpedo Moscou. Il sera le théâtre de quatre matchs de groupes : Russie-Arabie Saoudite (match d'ouverture), Allemagne-Mexique, Portugal-Maroc et France-Danemark. Il accueillera également un huitième de finale, une demi-finale et la finale tant convoitée.

Otkrytie Arena - Moscou

Le Spartak Stadium est le stade de l'équipe du Spartak Moscou. Doté de 45 000 places, il est construit au bord de l'une des routes les plus empruntées de Russie, la Volokolamskoye Highway. Il accueillera cinq rencontres de la Coupe du monde 2018 : Argentine-Islande, Pologne-Senegal, Belgique-Tunisie, Serbie-Brésil et un huitième de finale.

Stade de Nijni Novgorod - Nijni Novgorod

Construit dans le district historique appelé le Strelka, tout près du confluent des deux grandes rivières l’Oka et la Volga. Delà une belle vue s’ouvre sur le Kremlin situé à l’autre rive. Doté d'une capacité de 45 000 places, il accueillera un huitième de finale, un quart et quatre matchs de groupes : Suède-Corée du Sud, Argentine-Croatie, Angleterre-Panama et Suisse-Costa Rica.

Arena Baltika - Kaliningrad

Arena Baltika est situé à seulement 45 kilomètres de la frontière avec la Pologne ce qui en fait le stade de la Coupe du monde de football de 2018 la plus proche de l'Union Européenne et de l'espace Schengen. Doté d'une capacité de 35 000 places, il verra 4 matchs de la Coupe du monde 2018 : Croatie-Nigeria, Serbie-Suisse, Espagne-Maroc et Angleterre-Belgique.

Stade Fisht - Sotchi

D'une capacité de plus de 40 000 spectateurs et d'un coût estimé de 475 millions d'euros, l'enceinte a accueilli notamment les cérémonies d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de 2014 dont il est le stade principal, et la cérémonie de clôture. Le stade accueillera 6 rencontres de la Coupe du monde dont le choc Portugal-Espagne, mais aussi Belgique-Panama, Allemagne-Suède, Australie-Pérou, un huitième de finale et un quart de finale.

Volgograd Arena - Volgograd

Initialement, le coût total du projet, y compris les travaux de construction, a été estimé par les autorités locales en 10 milliards roubles. En octobre 2014 le coût initial de construction du stade à Volgograd pour la Coupe du Monde 2018 a été augmenté et il est devenu égal à 17 milliards roubles. Il accueillera quatre rencontres de la phase de groupes dont Tunisie-Angleterre, Nigeria-Islande, Arabie Saoudite-Egypte, Japon-Pologne.

Tags

coupe-du-monde-2018
stades
russie

Articles associés

Recommandé pour vous