LIFESTYLE

Expo: les sportives marocaines sans clichés

Une série de portraits de femmes marocaines, parmi les premières à pratiquer une activité sportive ou artistique dans leur domaine. D’origines sociales variées, championnes ou passionnées, chacune d’entre elles a dû faire face à diverses difficultés. Mais quels que soient les obstacles, toutes sont fières de leur parcours et de leur réussite aujourd’hui.
Reading time 2 minutes

En 1967, Kathrine Switzer, une sportive américaine, est la première femme à courir officiellement un marathon. A l’époque, ces courses n’étaient pas interdites aux femmes, cependant on considérait souvent qu’elles n’étaient pas assez fortes physiquement pour tenir une telle distance. C’est grâce à l’exemple de cette pionnière, que les grands marathons se sont démocratisés aux femmes dans les années 70. Désormais, ils accueillent presque autant de femmes que d’hommes. Ces femmes, poussées par une passion, font bouger les lignes. Comme Kathrine Switzer en son temps, ces pionnières ont un rôle indéniable à jouer et ouvrent la voie à d’autres femmes au Maroc.

« Les pionnières » est un projet photo réalisé en 2017 et 2018 au Maroc par François Beaurain. Il est composé de portraits et de témoignages de 13 femmes qui ont un rôle pionnier dans un sport ou une activité artistique. Leurs témoignages permettent de se rendre compte des difficultés rencontrées. Cette exposition diffusée en extérieur et en galerie montre la diversité des profils et le modèle positif que ces femmes jouent dans la société marocaine. Elle est présentée dans les jardins de l’Alliance française de Safi du 1er au 9 juin 2018, et circulera dans les antennes de l’Institut français du Maroc à Meknès, Fès et Marrakech dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc2018

Crédit Photo: Francois Beaurain

Articles associés

Recommandé pour vous