LIFESTYLE

Femmes d'orchestre

Depuis ses débuts il y a 20 ans, l’Orchestre philharmonique du Maroc enchante mélomanes et néophytes, porté par les énergies réunies de ses 80 musiciens, d’un ensemble d’institutions publiques et privées mais aussi de trois femmes passionnées qui oeuvrent à son rayonnement. Portraits.
Reading time 4 minutes

Après vingt années d’existence, l’Orchestre philarmonique du Maroc peut être pleinement considéré comme un trésor national, un adoucisseur de moeurs, une parenthèse enchantée… Fondé par Farid Bensaïd qui en est aussi le président et le violon solo, il se compose aujourd’hui de 80 grands musiciens, marocains pour la plupart, diplômés de grands conservatoires et entend valoriser la musique et le statut de musicien au Maroc. De l’interprétation de répertoires lyriques à la création d’oeuvres symphoniques en passant par l’accompagnement de grands solistes, l’OPM propose plus de 30 concerts par an. Concerts rassemblant près de 40 000 spectateurs. Derrière ce triomphe se cachent aussi trois grandes dames aux profi ls aussi différents que singuliers. Des femmes animées par la passion de la culture musicale et la nécessité de son partage.

Caroline Saunier: La pasionaria

Directrice de la Fondation Ténor pour la culture.
La quarantaine triomphante, charismatique, la directrice de la Fondation jongle au quotidien entre calme impérial et ébullition exaltante. Fonceuse, elle a d’abord engagé son élan dans des domaines aussi riches que divers tels que le secteur de la banque, de la finance ou de la cosmétique, au Maroc et en France, avant d’être conquise par le milieu de la culture. En 2007, la belle Caroline rejoint Ténor Groupe en qualité de directrice de communication avant de s’atteler à faire connaître l’Orchestre philarmonique du Maroc. Son sens de l’organisation et son engagement en font très vite l’ambassadrice d’un art aussi raffiné qu’aspirationnel. Si l’on devait la comparer à une symphonie, elle serait un Dvořák. Précise, puissante, claire et imposante. Marocaine de coeur, elle défend l’urgence de promouvoir la musique classique qui pour elle donne sens à sa vie et à toute personne qui y goûte. 

Nathalie Nogues: La (ré)conciliante

Directrice déléguée de l’Orchestre philharmonique du Maroc
Mère de deux petits musiciens, Nathalie Nogue partage son temps entre le Maroc et la France pour apporter sa rigueur à un univers complexe, fragile et absolument transcendant. De sa voix douce et rassurante, elle accorde son violoncelle sur l’importance d’agrémenter son existence de notes musicales. En France, Nathalie monte des productions d’orchestre et travaille dans le milieu du théâtre avant de découvrir le monde fabuleux de l’orchestre philarmonique made in Morocco, en 2012. Elle intègre la formation musicale en tant que chargée de mission, puis en qualité de directrice d’orchestre avant de devoir le quitter deux ans plus tard. Mais quand l’amour est incommensurable, il réunit les coeurs transits. Nathalie revient et réitère sa collaboration avec l’orchestre.

Dina Bensaïd: L'orchestratrice

Pianiste et directrice artistique de la Fondation Ténor pour la culture.
À 27 ans seulement, belle et rebelle, Dina Bensaïd incarne la passion. Fille de Farid Bensaïd, le président de l’Orchestre philharmonique du Maroc, celle qui a grandi en même temps que la formation musicale pourrait sans équivoque représenter Le Printemps, de Vivaldi. Exaltée, enthousiaste, Dina incarne l’univers musical dans lequel elle a grandi. Pour elle, jouer du piano ne résulte pas d’un choix mais s’impose comme une évidence. Bac en poche, elle s’envole pour la France, intègre le Conservatoire de Paris malgré une envie rebelle de tenter une faculté de sciences ou H.E.C. À la fois musicienne et entrepreneuse, cette brindille fougueuse, directrice artistique de la Fondation Ténor pour la culture, fourmille d’idées pour l’orchestre. On lui doit notamment le programme social Mazaya, à destination des enfants défavorisés et descolarisés. Elle envisage également de proposer des projets de concert à la carte.

Articles associés

Recommandé pour vous