LIFESTYLE

L’art contemporain africain s’invite à Marrakech

Le 24 février dernier, le célèbre palace La Mamounia accueillait la première édition en Afrique de la foire internationale d’art contemporain, 1:54 Contemporary African Art Fair, dédiée à la création contemporaine africaine. Retour sur événement.
Reading time 2 minutes

Initié par Touria El Glaoui, la fille de feu le célèbre peintre marocain, 1 : 54 Contemporary Art Fair (dont le titre est un clin d’œil aux 54 pays qui composent le continent africain), tombait à point nommé dans la ville ocre privée cette année de sa biennale d’art contemporain. Avec pour ambition de promouvoir et révéler le talent d’artistes établis ou émergents, issus du continent ou de la diaspora, cette manifestation artistique, qui a déjà connu cinq éditions à Londres et trois autres à New York, présentait le travail d’une soixantaine d’artistes issus de 25 pays d’Afrique, représentés à travers 17 galeries influentes d’Europe, des États-Unis, du Maroc (L’Atelier 21, Loft Art Gallery, Voice Gallery...) ou encore du Nigéria et de la Côte d’Ivoire. “Nous sommes très heureux de pouvoir dévoiler une liste d’exposants si remarquable pour la première édition de 1-54 à Marrakech. Cette édition est dans un sens un ‘retour aux sources’, puisque nous avions toujours rêvé de nous ancrer sur le continent africain. C’est donc une joie immense d’enfin pouvoir accueillir ces galeries sur ce territoire, mais aussi des collectionneurs et des commissaires d’exposition à Marrakech”, a déclaré Touria El Glaoui, fondatrice et directrice de 1 : 54, devenu en 5 ans une plateforme incontournable pour les galeristes, les collectionneurs, les marchands, les artistes et le public.

Le temps d’un week-end, curieux et passionnés et personnalités ont donc pu admirer la pluralité de cet art qui connaît en effet depuis une dizaine d’années mais aussi assister à un programme de conférences et de débats associé à la foire, réunissant artistes, commissaires d’expositions et autres personnalités Touria El Glaoui, fondatrice de 1 : 54, devant l’œuvre “Bleu de lune et l’arbre”, de l’artiste malien Abdulaye Konate.

Articles associés

Recommandé pour vous