LIFESTYLE

Pourquoi faut-il se rendre au Musée d'Art Contemporain Africain Al Maaden?

L’exposition Écritures Esotériques est une invitation à une lecture personnelle de créations plastiques singulières venues des quatre coins du continent africain. Elle rassemble près de trente artistes et tout autant d’expressions visuelles et sonores puisant leur essence dans la mythologie, la cosmologie ou la mystique, toutes inspirées des cultures d’origine de leurs créateurs respectifs.
Reading time 3 minutes

Autodidacte ou de formation académique, pour réhabiliter un patrimoine menacé d’oubli ou sublimer une esthétique animiste, en explorant les propriétés du bois (Prince Twins Seven-Seven, Ali Maimoun, El Anatsui, Ahmed Chiha, Abderrahim Trifis) ou en mythifiant les qualités du textile (Abdoulaye Konaté, Joël Andrianomearisoa), chacun des artistes de l’exposition propose son propre langage visuel. Si seuls les initiés décrypteront avec exactitude les codes graphiques (Berhiss, Mehadji), numéraires (Gotène, Miloudi) ou littéraires (Bruly Bouabré) disséminés dans ces oeuvres, nul ne nécessite de référentiel culturel ou religieux pour en apprécier la force narrative et la puissance formelle.

Écritures ésotériques rassemble ainsi près de trente artistes et tout autant d’expressions visuelles et sonores puisant leur essence dans la mythologie, la cosmologie ou la mystique, toutes inspirées des cultures d’origine de leurs créateurs respectifs. 
L’exposition est aussi l’occasion de rendre hommage à Boujemâa Lakhdar, ethnologue natif de la région d’Essaouira  seul représentant du Maghreb à l’exposition Magiciens de la Terre (Centre Georges-Pompidou, 1989). En s’intéressant aux liens qu’entretiennent les habitants de cette région avec les champs spirituels et ésotériques nourris par la culture judéo-arabe et amazigh, Lakhdar traduit son attrait pour le surnaturel et la magie dans un formidable oeuvre protéiforme (Astrolabe musical, 1985, Le Totem de la Pensée, 1987, Table-Aigle, 1983). 

Ainsi, des peintres souiris (Mohammed Tabal, Ali Maimoun, Regragui Bouslaï), à l’école d’Oshogbo - au coeur de la civilisation yoruba - dont est issu Prince Twins Seven-Seven, en passant par l’école de Poto-Poto dont Marcel Gotène (Congo) est une figure majeure,  Écritures ésotériques retranscrit des univers fantastique, symbolique et spirituel comme pour reconstituer un passé séculaire dans de puissantes allégories visuelles. En rassemblant des créateurs d’horizons sociétaux multiples, dans une diversité de médiums mais issus de la même terre, Écritures ésotériques se propose de mettre en évidence le socle occulte d’un historique commun.

Jusqu'au 6 janvier 2019. 
MACAAL, Al Maaden, Sidi Youssef Ben Ali, Marrakech. Tél.: 06 76 92 44 92
www.macaal.org

Tags

marrakech
exposition
macaal
almaaden

Articles associés

Recommandé pour vous