Hommes

Quand rugissent les italiennes

Elle a compté, et compte encore, de magnifiques champions : l’Italie se révèle une terre d’exception en matière de deux-roues. La ferveur de la performance y engendre des pilotes de renom mais aussi des mécaniques fantastiques. La passion est aussi un art.
Reading time 6 minutes

Depuis les célèbres Carlo Ubbiali (9 titres mondiaux) et Giacomo Agostini (15 titres), les Italiens ne cessent de briller en compétition mondiale. L’éternel “Doctor” Valentino Rossi (9 titres), le challenger Andrea Dovizioso ou encore le téméraire Danilo Petrucci enchaînent les victoires en MotoGP, la catégorie reine de la compétition moto, pour briguer le titre suprême. Le MotoGP compte également dans ses rangs les derniers jeunes couronnés en catégorie inférieure (Moto2) Franco Morbidelli et Francesco Bagnaia. Et pour préparer les champions de demain, le Doctor a ouvert la VR46 Riders Academy dans son ranch situé dans sa ville natale de Tavullia. Là, les jeunes Transalpins ont l’occasion de partager toute l’expérience du nonuple champion du monde pour aller anoblir plus encore l’aura pistarde latine. Et il y a des courses qui marquent les esprits. Le dernier MotoGP d’Autriche, sur le Red Bull Ring, le 11 août 2019, en fait partie. Après une bagarre intense durant toute l’épreuve entre l’espagnol multiple champion du monde Marc Marquez et son dauphin italien Andrea Dovizioso, la passe d’arme s’est conclue dans le tout dernier virage après un freinage incroyable du Transalpin auquel le coureur ibérique n’a pu résister. Si l’Italie fournit d’immenses champions, elle aime aussi produire des machines fantas- tiques. Émotionnelles et puissantes, elles naissent de la passion pour la performance mais aussi de cet amour du design si cher aux Italiens. Le record de vitesse en MotoGP est détenu par Dovizioso, encore lui, sur une moto italienne bien sûr, la Ducati GP19, sur le circuit italien du Mugello, en juin 2019. Une affaire totalement transalpine située tout de même à 356,7 km/h. La marque italienne compte d’ailleurs 18 meilleures vitesses de pointe sur les 19 circuits du championnat (dont deux à égalité avec Honda). Aux côtés des marques mythiques comme Ducati, Aprilia ou MV Agusta, de nombreux petits constructeurs, dont certains ont marqué l’histoire (FB Mondial ou encore Paton), prolongent cette passion pour la moto d’exception.

1574333421427525 1573033603596495 oh66 163 1

MOTO GUZZI V85TT

Cette TT prend un virage générationnel pour la marque lombarde. Masquée sous son air vintage, cette Guzzi de 208 kg et 60 ch se veut plus rock’n’roll au niveau motorisation et embarque une électronique de pointe. Ce trail de moyenne cylindrée inaugure une nouvelle série de Moto Guzzi plus performantes, avec tout autant de caractère et conservant ce design si typique. La V85TT de 850 cm3 claque dans sa plastique, dans son tempérament et dans sa finition. Les prochaines déclinaisons sont attendues avec impatience.

1574333457193194 1573033623874670 oh66 163 2

FB MONDIAL HPS 300

Soixante ans après ses derniers succès en compétition moto, la marque FB Mondial s’est relancée fin 2016 pour présenter de fortes belles petites cylindrées. À l’exemple de son street scrambler HPS 300, conçu en Italie mais fabriqué au pays du Soleil-Levant. Animée d’un monocylindre d’origine Piaggio, cette néo-rétro de 135 kg et 25 ch se montre agile et efficace, tout en étant accessible à tous, permis A2 compris. Racée, cette 250 cm3, native de Come, se veut originale pour débuter ou circuler en ville sans rien perdre en style (bien au contraire).

1574333486760851 1573033650141560 oh66 164 1

NCR MIKE HAILWOOD

La belle Italienne se veut un hommage à l’un des plus grands pilotes des années 60, Mike Hai- lwood, avec neuf titres mondiaux à son actif. Cette NCR de 136 kg et 130 ch célèbre la victoire de son pilote au fameux TT de l’île de Man en 1978. Issue d’une Ducati SS, elle bénéficie d’un cadre en titane de 5 kg, d’un moteur bicylindre de 1 120 cm3 et d’une carrosserie et de roues en fibre de carbone. Réalisée en seulement 12 exemplaires, elle reste un must de la production italienne à ce jour.

1574333515742987 1573033667772804 oh66 164 4

PATON S1R LIGHTWEIGHT

Tout comme Mondial, la marque Paton de Giuseppe Pattoni et Lino Tonti a débuté son histoire avec des moments de gloire sur piste dans les années 60. Et cette S1R de 158 kg et 80 ch y fait référence dans son style intemporel aux lignes rondes en contraste total avec les productions actuelles. La belle 650 cm3 a d’abord signé une victoire en catégorie SuperTwin du Tourist Trophy avant d’arriver sur nos routes. Au programme: puissance mesurée, poids maîtrisé et équilibre général optimal. Du grand art en 50 exemplaires seulement.

1574333602391435 1573033697778799 oh66 165 2

BORILE B500 RICKI

De retour aux affaires l’an passé, la marque vénitienne a relancé sa production de petites motos au design intemporel avec “le désir de continuer à créer de belles choses”, précise Umberto Borile, créateur de la marque. La B500 Ricki en fait partie. Ce Scrambler de 120 kg inspiré des motos TT des années 60, est doté d’un monocylindre de 500 cm3 associé à une boîte à 4 rap- ports. Sa particularité ? Sa fabrication entièrement à la main qui en fait une moto d’exception à un prix tout aussi exceptionnel.

1574333647327941 1573033786531261 oh66 165 1

IV ELECTRICS LACAMA

Technologie et design sont en premier plan pour cette Lacama à motorisation électrique de 95 ch. Avec elle, les possibilités se révèlent infinies grâce à la personnalisation de sa carrosserie et de ses pièces à l’aide de l’impression 3D. Produite en édition limitée et sur demande, cette moto de 250 kg se veut tout aussi techno que belle : freins Brembo, suspensions Öhlins, tableau de bord numérique avec GPS intégré, autonomie de 180 km avec recharge rapide (80% en 40 min en DC Combo). L’avenir se profile avec panache.

Tags

italiennes
moto

Articles associés

Recommandé pour vous