Hommes

Sur la vague : un Marocain mouille le maillot

C’est le petit prodige dont tout le monde parle. Le surfeur Aboubakar Bouaouda s’est illustré lors du Sénégal Pro 2019 en mars dernier à Dakar. On vous explique pourquoi c’est cool.
Reading time 2 minutes

Avant le surf c’était juste des faux blonds en maillots trop longs. Puis, Chanel et les autres marques ont rendu ça très sexy. Depuis, on avoue regarder ces hommes en néoprène d’un autre œil. La bonne nouvelle ? Des marocains portent notre drapeau très haut sur les vagues, de Ramzi Boukhiam, au talent aussi prononcé que ses abdos, à OthmaneChoufani qui dégaine son gun (planche dédiée aux grosses conditions) sur les grosse vagues aussi vite que ses yeux revolver,  en passant par le très jeune et talentueux marocainSaho Le Franc qui a décroché la coupe régionale de la Nouvelle Aquitaine la semaine dernière,  et la relèveAboubakarBouaouda, jeune champion à la technique féroce.

Déjà détenteur de titres nationaux et européens, dont Champion junior, le petit surfeur de Dar Bouazza tombé amoureux de la mer enfant après la disparition de ses parents, s’apprête à grandir. Pour sa première compétition en 2019, sa performance  au WQS au Sénégal a été saluée par les professionnels du secteur. Arrivé second au terme de la compétition, le marocain se hisse à la 150ème mondiale, avec seulement une participation cette année aux contests internationaux. Le WQS circuit officiel mondial permet la sélection des 38 surfeurs qui pourront ensuite s’affronter sur WCT l’élite du surf.

Team rider Rip Curl Maroc et équipé par le shaperCabianca&Agote, soutenu par Concept PLV, le jeune marocain devrait faire des vagues sur les prochaines étapes de son programme 2019 au Pays Basque espagnol, France et Grande-Bretagne.

Tags

chanel

Articles associés

Recommandé pour vous