Mode

Comment Dior a reproduit sa façade de l’avenue Montaigne en malle haute couture ?

Rappelant les robes miniatures confectionnées par Monsieur Dior pendant la Seconde Guerre mondiale, les créations haute couture automne-hiver 2020-2021 imaginées par Maria Grazia Chiuri ont été présentées l’été dernier dans une malle façon maison de poupée, reproduction de la façade du 30, avenue Montaigne. Un écrin précieux mettant en valeur un savoir-faire d’exception, dont on vous dévoile tous les secrets.
Reading time 2 minutes
© Pol Baril

En juillet 2020, l’industrie de la mode devait, pour la première fois, rivaliser d’inventivité afin de présenter sa collection haute couture automne-hiver 2020-2021 de manière complètement digitalisée, pandémie oblige. La maison Dior a alors fait appel au réalisateur italien Matteo Garrone afin de dévoiler ses créations, présentées en versions miniatures, et transportées dans une malle reproduisant la façade de l’iconique boutique de l’Avenue Montaigne. Une création ayant nécessité tout le savoir-faire de la maison, et dont on vous dévoile les étapes et secrets de réalisation.  

Dans une malle enchantée, symbolisant l’iconique 30, avenue Montaigne, se dévoilaient les robes miniatures de la ligne haute couture automne-hiver 2020-2021imaginée par Maria Grazia Chiuri pour Dior. Réalisé selon un artisanat d’exception, ce somptueux ouvrage laisse découvrir des silhouettes aussi délicates que majestueuses, se collectionnant comme autant de rêves. Constitué d’une structure en pin et ponctué de détails en cuir et en laiton, ce coffre magique doublé de toile de coton et lin – subtile évocation de la toile blanche utilisée par les ateliers – est à la fois le témoin et le gardien du travail minutieux des petites mains. Retrouvez le savoir-faire virtuose de cet écrin précieux à travers une vidéo inédite disponible ci-dessous.

The Dior Autumn-Winter 2020-2021 Haute Couture Trunk

Tags

dior
haute-couture
fw2020-2021

Articles associés

Recommandé pour vous