Mode

Et Achraf Ben Daoud créa le bomber de stars !

Fabriqué en Italie et en France, le label Richard Valentine revendique un positionnement à la fois luxe et urbain. Rencontre à Paris avec son créateur, Achraf Ben Daoud, jeune Franco-Marocain plein de talents et d’ambitions.
Reading time 3 minutes

À l’origine de la marque, comme souvent, une histoire de famille. « J’ai tout appris de mon père qui était fabricant de textile dans le Sentier. Mon père, disparu il y a dix ans, portait toujours un costume et aimait se faire appeler Richard. J’ai donc voulu lui rendre hommage en donnant son nom à la marque, explique Achraf Ben Daoud. Le côté Valentine, c’est ce mélange de robustesse et finesse que j’ai empruntés à ma femme qui s’occupe de cette collection avec une styliste. Dans l’esprit de la marque, il y a le côté Richard très classique et Valentine pour le côté urbain et street. C’est ce mélange qui a donné son nom à Richard Valentine.

 

/

Les cuirs et tout ce qui est fait main sont fabriqués en France, les gilets en laine, les cabans, les blazers avec l’écusson, les vestes en jean en Italie.

Dans son showroom, avenue de la Grande- Armée à Paris, la collection hiver 2018-2019 aperçue cet été se décline en quatre thématiques – noblesse, pop art, underground et contemporain- avec un large focus sur le bomber, proposé en velours rouge, en satin ou en daim, et gravé des initiales de la marque. Chaque modèle intégre en effet un écusson brodé de deux têtes de lion, l’emblème de la marque.

Dans la collection Richard, la chemise classique se présente sous plusieurs formes : simple en léonard, sous trois couleurs, à strass, avec écusson. Dans cette collection également, des vestes et des costumes...

/

Côté Valentine, on retrouve des bombers et tout un segment denim, des vestes en cuir et perfectos aux empiècements python, une série de tee-shirts en coton brodés, des chemises aux imprimés pop art et des pulls à zip aux inspirations militaires ou clins d’œil à l’artiste Mondrian.

Après une première boutique ouverte à Paris l’année dernière dans le 8e près des Champs- Élysées, Achraf Ben Daoud a inauguré au début de cet été une nouvelle enseigne à Marbella. Il compte lancer des franchises en France, mais aussi au Maroc, à Casablanca dans un premier temps puis Rabat et Tanger. La marque mise également sur une distribution de ses produits sur le marché américain, ainsi que sur son e-shop. Les blousons sont proposés en prix boutique entre 500 et 900 euros (5500 et 9900 DH env.), les tee-shirts entre 130 et 180 euros (1400 et 1980 DH env.) et les chemises à 200 euros (2200 DH env.).

Sa clientèle ? Des footballeurs marocains, des joueurs du PSG, du Real Madrid, des stars américaines, des acteurs. Un beau parcours pour ce natif de Dreux qui fréquente aujourd’hui les beaux quartiers.

/

Richard Valentine, 29, rue de Miromesnil, 75008 Paris. Tél. : +33 9 54 37 97 07
www.richard-valentine.com

Tags

paris
richard-valentine
achraf-ben-daoud
bomber

Articles associés

Recommandé pour vous