Mode

Où trouver du luxe en second hand à Casablanca ?

Vestiaire collective et consorts ont lancé l’idée il y a un moment : s’offrir de très belles pièces, d’occasion, c’est une manière d’embrasser la tendance – importante- d’une mode plus durable tout en faisant des économies. Ici, ça se passe où ? On vous dit tout.
Reading time 4 minutes

Le fast fashion vivrait-il ses dernières heures ? Certainement pas pour tout de suite. Pourtant en marge, une mode plus intelligente fait ses premiers pas avec assurance. L’idée ? Miser sur des pièces intemporelles, qualitatives, de luxe, et que l’on déniche. Friperies et dépôts-vente a l’étranger on connaît, sites de revente de sacs et autres chaussures griffées, aussi, mais au Maroc, s’ils ont veut dégoter le Chanel à moindre frais il y a aussi de bonnes adresses.

Troc Mania

Niché dans une des nombreuses rues étroites du Maârif,  un coin de mode insoupçonné. De l’extérieur, ça ne paye pas de mine, mais la modeuse sait pour avoir écumé les friperies et les dépôts-vente de Paris et New York, que ça sent bon les trouvailles. On  ne  s’attarde pas sur la vitrine de Troc Mania, un dépôt-vente donc installé depuis 12 ans dans le quartier des vraies shoppeuses, on ne regarde même pas, on sait que c’est à l’intérieur que ça se passe. On sonne, car la porte est fermée, comme la caverne d’Alia Babouche et les 40 Louboutin. On entre, et ça fuse : Balenciaga, D&G, Céline, Diane Von Furstenberg, Cesare Paciotti, Fendi, Bottega Veneta, du prêt-à-porter vintage donc, des souliers sublimes, des sacs intemporels, de la fourrure, de la déco, des pulls pour hommes, des robes d’enfants, et même des livres. La surprise ? Des caftans somptueux. Un bric-à-brac luxueux, aux prix… déments. Le concept ? Une date, un prix, si la pièce n’est pas vendue à la date indiquée, le prix baisse à nouveau, puis une troisième fois. Un sac Louis Vuitton à 3200 dh ? Oui possible. La vraie mode c’est cela, pas se ruer dans les boutiques mainstream pour se jeter sur la dernière veste à la mode, mais découvrir des pièces qui ont une histoire, fouiner, dénicher, porter, associer des morceaux de vies. On erre dans les rayons, on craque sur tout, et on repart le sourire aux lèvres d’avoir trouvé un endroit qui transporte du Maârif au Marais.  Le bonus ? Echanger ses craquages de luxe, ou les revendre plutôt que de les laisser dépérir dans son placard, et craquer à nouveau.

Troc Mania, 114 rue Abou Ishak Al Marouni (ex rue Mont Doré), Mâarif, Casablanca.

Tél. 05 22 23 54 50

De 9h30 à 19h. Dépôt sur rendez-vous.

L’Atelier des Pires

Au CIL, dans un appartement-showroom-atelier, Yasmine Hadhoumi, modeuse avertie, accueille ses clientes et les accompagne dans la découverte de ses portants où se multiplient les merveilles. Chemises Celine, pantalons Balenciaga, manteaux Max Mara, les habituées savent que c’est ici que ça se passe. Turn over incessant, pièces incontournables et it-bags, souliers pour tous les goûts, des sneakers aux escarpins, c’est un peu notre dressing de rêve qui se déploie dans cet endroit aussi atypique que convivial. Yasmine conseille, aiguille les achats de chacune, avec bienveillance et expertise, tandis que l’on choisit notre vestiaire de la saison. Le bonus ? Des prix vraiment attractifs et des petites pièces type Zara pour compléter nos coups de cœur signés. On peut également y déposer son propre tri. Basé sur une approche où la mode est également un partage intelligent, des envies incessantes, et une allure changeante, l’Atelier des Pires permet de renouveler sa garde-robe avec discernement et beaucoup de goût. En marge, on peut également découvrir les créations Little Bohemian et autres créateurs marocains lors des ventes privées organisées ici à l’aube de chaque saison.

2 rue Ain Asserdoune, 2e étage

Sur rendez-vous

Tél. : 06 64 24 11 79

Tags

casablanca

Articles associés

Recommandé pour vous