JOAILLERIE & HORLOGERIE

On sait où croiser le bijoutier de Rihanna à Casablanca

Quelques mois seulement après son ouverture, Neyleen Fine Jewellery créé l’évènement en accueillant Selim Mouzannar, l’un des neuf créateurs-stars que la boutique représente en exclusivité. Fervent adepte du « luxe discret », ce brillant joaillier libanais, fils et petit-fils de bijoutiers - sa famille fournit l’Empire ottoman depuis le 19e siècle - a réussi en deux décennies à imposer sur la scène mode internationale sa vision forte, énergique et multiculturelle.
Reading time 3 minutes

C’est à Beyrouth, sa ville natale, dans le quartier traditionnel d’Achrafieh, que Selim Mouzannar décide d’ouvrir son premier atelier, en 1993, et par la suite sa première enseigne personnelle, en 1999. La guerre de juillet 2006 interrompt un développement continu de sept ans et pousse le joailler à s’ouvrir sur l’international. Aujourd’hui la marque est en vente en Turquie, au Royaume-Uni, en France, en Suisse, aux Emirats Arabes Unis, à Bahreïn, aux Etats-Unis et depuis juillet 2018 au Maroc à Casablanca chez Neyleen Fine Jewellery.

Habitué des trunck show à travers le monde, Selim Mouzannar fera escale les 22 et 23 novembre prochains dans le nouvel écrin Neyleen Fine Jewellery afin de dévoiler à sa clientèle casablancaise une poignée de pièces d’exception. Il présentera sa nouvelle collection Flowers for Lucy, un travail remarquable de l’or et de l’émail décliné en bleu Majorelle, écru et rose pastel d’une délicatesse et d’un raffinement recherchés, mais aussi des pièces de ses collections iconiques Beirut et Mille et une nuits. Enfin, des pièces majestueuses comme ces manchettes toutes serties de pierres précieuses ou ces Kastak, colliers d’inspiration ottomanes, seront présentés aux côtés de bagues uniques pourvues de saphirs, rubis et émeraudes de toute beauté. Une plongée inédite dans l’univers de ce créateur international de talent à ne pas manquer.

 

À coup de pierres taillées selon des techniques anciennes et design à mi-chemin entre Orient et Occident, le style de Selim Mouzannar est teinté d’une douce mélancolie. L’architecture ottomane et Art déco de l’ancien Beyrouth réapparaissent dans le ciselage des montures de la collection Beirut. L’étoile, thème classique en joaillerie, prend dans la collection Istanbul une personnalité singulière et chargée de symboles.

Sa passion pour la mer se traduit dans le camaïeu de saphirs en cabochons de la ligne Hydra. Enfin, son combat pour la non-violence et pour une humanité solidaire trouve un écho dans le collier « Amal », symbole d’espoir et pièce vedette de la maison Selim Mouzannar qui a remporté le prix Couture Design 2016, l’équivalent des Oscars pour les joailliers. « Mon inspiration est essentiellement liée à mes racines, à Beyrouth et à la mer qui en est inséparable. Mes collections racontent les maisons de la ville de mon enfance et leurs arcades détruites par la guerre, les souks beyrouthins, les écuries ottomanes...".

Les 22 et 23 novembre 2018 chez Neyleen Fine Jewellery.
8, rue Ain Harrouda, Triangle d’or. Casablanca. Tél.: 05 22 36 48 04
www.neyleen.com

Tags

casablanca
neyleen

Articles associés

Recommandé pour vous