Pop culture

Le luxe selon 10 personnalités marocaines

Qu’elle incarne tout ce qui brille, toutes les déclinaisons de l’hédonisme ou bien encore le temps libre, douze personnalités livrent leur définition de cette notion très subjective.
Reading time 22 minutes
Zhor Tiber - Créatrice iconoclaste

Créatrice arty et touche-à-tout installée à Hong Kong, ses collections représentent sans conteste tout ce qu’elle est : son héritage artistique, ses voyages, sa sensibilité.De son enfance passée entre Meknès et Paris, elle a su garder un certain sens du luxe et de la simplicité. À travers ses créations, elle n’hésite pas à bouleverser les codes pour nous émerveiller et nous surprendre un peu plus.

 

Votre définition du luxe?

La beauté rare qui résulte d’un travail d’excellence, là ou un créateur sublime son savoir-faire.

Le comble du luxe?

Un moment de plaisir intense que l’on parvient à vivre dans la durée. Lorsque l’on possède tout, il reste encore à conquérir le temps qui nous échappe.

Si le luxe était une couleur?

Le vert émeraude.

Un luxe indispensable?

L’amour. Je veux parler non seulement de l’amour physique, mais aussi de celui que l’on porte à sa famille, ses proches, ses amis, son travail. Sans cela, que nous reste-t-il?

Un luxe coupable?

Le caviar et le foie gras.

Un luxe made in Morocco ?

Le hammam. Pour moi qui vis aujourd’hui en Asie où l’on trouve des Spas partout, rien n’égale le hammam marocain qui reste le lieu d’excellence pour les soins du corps. Le ghassoul et le henné ne se trouvent nulle part ailleurs, c’est notre luxe à nous.

Une destination grand luxe?

Le Royal Mansour Marrakech.

Un luxe dans l’assiette?

Un dîner chez Pierre Gagnaire.

Quel luxe vous définit le mieux?

Un verre de bourgogne, de préférence un romanée-conti.

 

www.zhornema.com

Saïd Mahrouf - Couturier contemplatif

Faut-il encore présenter ce créateur à la signature unique, dont les robes aériennes subliment le corps des femmes et font l’unanimité auprès des fashionistas du Maroc et d’ailleurs.

Votre définition du luxe?

La capacité à pouvoir aller à la rencontre de ses désirs, quel que soit le moment. De manière matérielle ou non!

Le comble du luxe?

L’absence totale de limites, quand plus rien n’est inaccessible.

Un luxe, petit ou grand, dont vous ne pourriez vous passer ?

Ce qu’il y a de meilleur dans ces petits luxes indispensables, c’est ce moment où l’on se languit, l’attente de l’objet, du moment tant convoité. Cette petite parenthèse de joie est très importante, c’est une dose de satisfaction nécessaire, avant de passer au suivant.

Si le luxe était un lieu?

Sans hésiter, New York! Pour ses musées uniques, ses galeries d’art toutes si inspirantes, pour cette frénésie. Pas une seconde ne s’écoule sans qu’il ne s’y passe quelque chose.

Si c’était une pièce vestimentaire ?

Une paire de souliers de marque hollandaise. C’est un luxe auquel je cède chaque hiver. Ce n’est en rien un besoin, mais ce sont des accessoires qui illustrent parfaitement mon idée du luxe par leur simplicité.

Un luxe made in Morocco ?

La beauté des paysages de ce pays. Je me sens chanceux de vivre ici, et de pouvoir profiter de cette diversité immense.

Le luxe peut-il être vulgaire ?

Bien sûr. Par l’excès. L’excès ne peut jamais être chic.

 

www.saidmahrouf.nl

Amine K - DJ anticonformiste

Surdoué des platines, Amine K électrise les foules dans le monde entier de Genève à Ibiza en passant par Marrakech. DJ, fondateur du festival Moroko Loko et producteur, il a su se forger un style éclectique mêlant le blues au jazz et l’acoustique à l’électro pour livrer des mix entraînants et mémorables. Son leitmotiv? “Prendre la vie autrement que par les épines.”

 

Votre définition du luxe?

Faire ce que l’on veut, quand on veut et surtout comme on le veut.

Le comble du luxe?

Arriver en short dans un restaurant étoilé ou en pyjama dans une soirée snob.

Si le luxe était une musique ?

Tree O’Clock Blues, de BB King et Eric Clapton.

Un luxe indispensable?

Le festial Burning Man.

Un luxe coupable?

Les gadgets inutiles.

Un luxe made in Morocco?

Le soleil 90% de l’année.

Une destination grand luxe?

Tahiti.

Un luxe dans l’assiette?

Homard au barbecue, flambé au whisky avec du foie gras poêlé et un zeste d’huile de truffe sur du pain, le tout servi avec un bon champagne évidemment.

Quel luxe vous définit le mieux?

Le je-m’en-foutisme total! Cela apporte une paix intérieure qui n’a pas de prix.

 

www.facebook.com/morokolokoofficial

Noëlle Bouayad Furukawa - Restauratrice exaltée

De père fassi et de mère originaire de Aomori, au nord du Japon, Noëlle Bouayad Furukawa incarne la mixité et le mélange des cultures avec pétillance. Avec son mari, chef, ils sont à la tête de l’incontournable restaurant gastromique japonais du royaume, Iloli, une table qui pourrait symboliser à elle seule la définition du luxe : un fin dosage de simplicité et d’excellence.

 

Votre définition du luxe?

Pouvoir jouir de quelque chose (un objet ou une expérience) que la plupart des gens considèrent “inaccessible”.

Un luxe dont vous ne sauriez vous passer ?

Faire la tournée des grandes tables quand je voyage.

Si le luxe était un lieu?

Ce serait la première classe d’un vol long-courrier.

Un luxe qui ne s’achète pas ?

Être à la table d’Alain Passard, chez lui à la campagne; déguster les légumes de son potager et une vingtaine de plats cuisinés par le maître lui-même, le tout accompagné des plus grands crus. Quand vous vivez ça, vous vous dites sincèrement que vous êtes né sous une bonne étoile (même trois en fait!).

Un luxe made in Morocco ?

Les fêtes au Maroc sont des plus incroyables. La décoration, les compositions florales, le show des musiciens, danseuses et artistes, les robes et bijoux des femmes, les buffets achalandés... l’ambiance et la chaleur qui se dégagent de ces fêtes sont uniques.

Un luxe made in Japan?

Le quartier de Ginza regroupe tout ce qu’une femme (aimant le luxe) peut vouloir : les boutiques à l’architecture folle (Chanel, Fendi, Bulgari, Hermès, Vuitton ou Gucci) côtoient les meilleurs sushiya du monde, des restaurants étoilés où l’on peut déguster les sushi “edomae” de la plus pure tradition japonaise, avec non loin de là, le célèbre marché aux poissons de Tsukiji.

Un luxe dans l’assiette?

Une grande louche de caviar avec des œufs à la coque et du bon pain grillé.

 

www.facebook.com/iloli.casablanca/

David Bloch - Galeriste exclusif

C’est entre Paris et Marrakech que David Bloch passe son temps depuis 20 ans, à la recherche d’artistes et de nouveaux talents à exposer dans sa galerie éponyme, devenue depuis son ouverture en 2010, la référence en matière d’art contemporain de la ville ocre.

 

Votre définition du luxe?

C’est l’association de l’inspiration, de la rareté et de la haute qualité, de l’exigence matérielle et intellectuelle.

Eu égard à son prix, l’art est-il un luxe?

L’art est par définition lié au luxe. Mais il y a à mes yeux une variable fondamentale qui caractérise l’appartenance d’une pièce d’art au monde du luxe : les convictions de l’artiste. Celui qui ne cherche pas à répondre aux attentes du marché et qui exprime de vraies convictions morales à travers sa création.... Voilà le vrai luxe d’une œuvre d’art.

Si le luxe était une œuvre d’art ?

Ma réponse pourrait changer chaque jour. Le luxe serait donc une magnifique collection d’art moderne et contemporain.

Le comble du luxe?

La simplicité.

Le contraire du luxe?

La standardisation, la banalisation... Plus concrètement, les réseaux sociaux – Instagram et ses blogueurs(euses) – sont devenus des espaces publicitaires pour les marques de luxe, de façon contrôlée ou pas: les mêmes produits, les mêmes établissements, les mêmes infos. Ce manque total d’exclusivité et d’élégance est à mon sens le contraire du luxe.

Un luxe indispensable?

L’art, évidemment!

L’incarnation du luxe?

L’intemporalité.

 

www.davidblochgallery.com

Mounia Benyahya Faraj - Esthète altruiste

Cette fan de déco à la tête de l’enseigne Tendance Inside est aussi une femme engagée qui soutient la cause de l’enfance à travers l’association S.O.S. Autisme dont elle est la présidente.

 

Votre définition du luxe ?

Une multitude de détails, un mélange de richesse allié à l’esthétisme, l’exclusivité, la rareté, ou tout simplement une expérience client sans pareil.

Le comble du luxe ?

Ne pas en faire étalage.

Si le luxe était une couleur ?

Le pourpre, la couleur des rois.

Un luxe indispensable?

Le confort.

Un luxe coupable?

Du shopping chez Hermès. Mais il ne faut pas le répéter.

Un luxe made in Morocco?

Sa qualité de vie que l’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Une destination grand luxe?

Je ne serais pas contre un petit séjour au Saint Regis Langkawi en Malaisie.

Quel luxe vous définit le mieux?

Le raffinement sans limites ni ostentation.

 

www.tendanceinside.ma

Amine Bendriouich - Créateur visionnaire

Né au milieu des années 80, Amine Bendriouich a toujours été inspiré par l’esthétique de son époque et aime proposer une réflexion culottée et nonchalante de la mode et de la société. Ses collections unisexes, très avant- gardistes, sont rapidement devenues une référence auprès de la jeune génération marocaine et d’ailleurs. Adepte de l’expérimentation, anticonformiste et surtout talentueux, sa mode est l’expression ultime d’une nouvelle vision du monde.

 

Votre définition du luxe?

Pouvoir faire ce que l’on veut quand on veut. L’argent peut aider à l’obtenir, mais ça ne s’achète pas avec.

Le comble du luxe?

Être libre de toute responsabilité, et pouvoir ne rien faire autant qu’on veut.

Si le luxe était une matière ?

La soie.

Un luxe indispensable?

La santé.

Un luxe coupable?

La gastronomie.

Un luxe made in Morocco?

Tami Tazi.

Une destination grand luxe?

Ihla Grande au Brésil.

Un luxe dans l’assiette?

Un plat préparé avec beaucoup amour.

Quel luxe vous définit le mieux?

Aimer et être aimé.

 

www.amine.bendriouich.com

Hugues Mounier - Joaillier surfeur

Si leur secret de fabrication se transmet de génération en génération, les bijoux Mounier & Bouvard font partie de ceux qu’on se lègue de mère en fille. En choisissant de travailler l’or et l’argent, les perles et les pierres précieuses avec minutie, passion et légèreté, la griffe casablancaise donne ainsi le ton au bijou de demain : résolument moderne, traditionnellement marocain.

 

Votre définition du luxe?

La rareté. Quelque chose que l’on n’a pas l’habitude d’avoir et qui nous procure du plaisir.

Le comble du luxe?

Enfiler un costume après une belle session matinale de surf, comme si de rien n’était.

Si le luxe était un lieu?

Une terre pour bâtir un avenir.

Un luxe indispensable?

La santé.

Un luxe coupable?

La fête.

Un luxe made in Morocco ?

Le soleil.

Une destination grand luxe?

Un endroit où l’homme n’a pas laissé trop de traces.

Un luxe dans l’assiette?

Un fondant au chocolat.

Quel luxe vous définit le mieux?

Les bijoux de ma création.

 

www.mounier-bouvard.com

Mohamed Guessous - Chirurgien épicurien

Ce médecin consciencieux doublé d’un chirurgien passionné et talentueux tutoie au quotidien les détresses personnelles, soigne les ego cabossés et suture d’espoir les fragilités pour réconcilier corps et esprit en quelques heures quand il faut une vie chez le psy.

 

Votre définition du luxe ?

C’est une sensation de privilège, une émotion liée à un moment unique, sensationnel avec une notion permanente de plaisir...

Le comble du luxe?

Pouvoir apprécier, aimer et prendre goût aux choses simples de la vie.

Si le luxe était un objet?

Un beau diamant.

Un luxe indispensable?

La santé puis la beauté, l’amour, l’intelligence... ce n’est pas donné à tout le monde.

Un luxe coupable?

Tout luxe est coupable puisque par définition, c’est du superflu et tout le monde ne peut pas se le permettre. Ce sentiment de culpabilité vient du fait qu’on puisse atteindre le luxe et se sentir “incapable” de le partager...

Un luxe made in Morocco ?

Le soleil.

Une destination grand luxe?

À deux, aux Maldives en First Class avec Emirates au Four Seasons au mois de février.

Quel luxe vous définit le mieux?

Prendre une heure rien que pour moi.

 

www.guessclinic.com

Siham Sara Chraïbi - Styliste exigeante

Il y a parfois, des frontières très fines entre l’architecture et la mode. Siham Sara Chraïbi en est l’illustration : de grands projets urbains en concours d’architecture, via des missions auprès d’entreprises et de particuliers, c’est en 2010, qu’elle décide de lancer sa maison de couture, et ravit depuis par sa signature épurée et ses créations d’une distinction rare.

 

Votre définition du luxe?

C’est une expérience dont l’objectif final est le plaisir, l’agrément, la beauté. Le luxe est également indissociable de l’exigence d’excellence des savoir-faire et du savoir-être. Le luxe c’est se sentir privilégié(e), unique, reconnu(e), lorsqu’un produit ou un service s’adresse à vous individuellement.

Aujourd’hui qui représente au mieux le luxe? Pourquoi ?

Aujourd’hui, la vraie expérience du luxe est celle du sur mesure, du local. Toutes ces maisons grandes ou petites pour lesquelles on se déplace en se disant “on ne trouve ça qu’ici” représentent un luxe spécifique et exclusif.

Un exemple de luxe gratuit?

Profiter de la mer et du bleu du ciel en hiver, d’avoir du temps avec des êtres chers, de jouir de la santé.

Une personne peut-elle incarner le luxe? Si oui, qui par exemple?

Certaines personnes exceptionnelles incarnent le luxe par la précision et la justesse de leurs choix, elles possèdent en elles une sorte d’élégance qui les élève.

Luxe d’hier et d’aujourd’hui ?

Ils ont pour point commun la rareté. Avant il y avait peu de bien en circulation, on possédait moins. Aujourd’hui avec la pléthore de biens et de services disponibles tout de suite, on est plus vite blasé, si bien que ce qui fait la différence (et le luxe) est souvent de l’ordre du subjectif, de l’individuel, bien plus que la valeur matérielle intrinsèque des choses.

Si le luxe était un vêtement ?

Cela serait un manteau en velours bleu à l’intérieur soyeux. Très simplement.

Le comble du luxe?

Refaire toute sa garde-robe sur mesure - pyjamas et dessous compris - chaque saison.

 

www.facebook.com/creationssarachraibi

Articles associés

Recommandé pour vous