Pop culture

"Soul" : pourquoi il faut absolument voir le nouveau chef-d’œuvre des studios Pixar ?

Après une sortie au cinéma annulée à cause de la crise sanitaire, "Soul", le nouveau film d'animation signé Pixar est finalement arrivé sur Disney+ le 25 décembre dernier. Un véritable bijou visuel dont l’histoire poétique emportera petits et grands.
Reading time 5 minutes
© The Walt Disney Company

Alors que sa sortie initiale était prévue en salles en juin dernier et avait déjà été repoussée à novembre 2020, c’est finalement pour Noël, le 25 décembre, que Soul, le nouveau chef d’œuvre d’animation des studios Pixar, est sorti sur Disney+. Un long-métrage ultra attendu, qui agit comme une véritable bouffée d’air frais dans un quotidien rythmé par la morosité de la crise sanitaire.

L’histoire ? Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner (incarné par la voix d’Omar Sy dans la VF) a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le "Grand Avant" – un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22 (dont la voix est prêtée par Camille Cottin), une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 à quel point l’existence est formidable, Joe va pourtant lui-même découvrir les réponses aux questions les plus importantes sur le sens de la vie. Résultat ? Un film combinant l’excellence visuelle dont seuls les studios Pixar ont le secret, à une morale dont on avait bien besoin en 2020. Voici 4 raisons de voir Soul sur Disney+.

soul
C’est un chef d’œuvre visuel

Signé Kemp Powers et Pete Docter, à qui l’on doit notamment les chefs-d’œuvre Là-haut et Monstres et Cie, Soul est une véritable pépite d’où se dégage une maîtrise parfaite des émotions et des thématiques, grâce à une beauté visuelles sans précédent. Pour preuve, le jeu des lumières d’abord, plus vrai que nature, proposé dans différents plans faisant écho à la musique jouée par Joe, sa raison de vivre, comme il le rappelle (un peu trop) souvent tout au long du film. Sans oublié les rues aimées de New York, le métro ou encore le Grand Avant, où se déroulent principalement l’histoire, qui arrive à illustrer de façon exceptionnelle l’idée de passage vers la mort, et des âmes perdues. Pas étonnant donc que Soul fasse partie de la Sélection Officielle Cannes 2020.

1609688193526088 soul 2
© The Walt Disney Company
Une morale qui éduque petits… et grands

Entre Ratatouille, Coco et Vice-Versa, Soul pioche ses éléments pour développer un éventail exceptionnel de thèmes : la mort, la naissance, la passion, les vocations, la musique, la famille, le pardon, l'acceptation, le don de soi, les regrets... En partant du postulat que Joe vit pour sa musique (peut-être un peu trop), Docter livre in fine une vraie ode à la vie et aux petits riens qui la constituent.

1609688193819426 soul 3
© The Walt Disney Company
Une bande sonore d’exception

La musique du film est également un grand acteur du long-métrage : Trent Reznor et Atticus Ross livrent une BO exceptionnelle et électronique complètement adaptée pour véhiculer l'émotion et l'ambiance extra-dimensionnelle de Soul. Quant à la soundtrack, Jon Batiste amène des morceaux jazzy du plus bel effet. Mention spéciale pour le cast vocal en VO : Jamie Foxx et Tina Fey en tête, mais aussi les seconds rôles incarnés par les voix d’Angela Bassett, Daveed Diggs, Graham Norton, Phylicia Rashad, Questlove et Alice Braga qui brillent à intervalles réguliers.

1609688194069098 soul 6
© The Walt Disney Company
Un personnage principal noir

Soul fait partie des trop rares films a – enfin – être porté par un personnage principal noir… sans faire l'impasse sur ce que cela implique. On pense notamment à cette scène ou Joe, dont le corps est occupé par l’âme de 22, se rate en se rasant le crâne. Pour éviter la catastrophe, il se rend dans son salon  de coiffure habituel, spécialisé dans les cheveux crépus. Un moment qui fait écho à la culture noire, où le cheveux et l’art de le coiffer, occupe une place prépondérante.

1609688195063197 soul 4
© The Walt Disney Company

Tags

soul
pixar

Articles associés

Recommandé pour vous