Voyages

Le Royal Mansour côté jardin

Vitrine de l’excellence marocaine, cet endroit en dehors du temps est également un lieu magique, créateur de vie et d’émotion.
Reading time 5 minutes

Vitrine de l’excellence marocaine, cet endroit en dehors du temps est également un lieu magique, créateur de vie et d’émotion. C’est dans ce cadre somptueux que se nichent désormais les Jardins du Royal Mansour, un nouvel univers à la fois traditionnel, parce qu’il incarne l’art de vivre dans les écrins de verdure marocains, leur végétation luxuriante et leurs parfums subtils, mais aussi contemporain, dans la mesure où se marie ici un design inventif mêlé d’esprit berbère.

C’est à l’intérieur des remparts, dans la partie ouest de la médina, que se dresse èrement l’hôtel Royal Mansour Marrakech. Le cœur de cet endroit d’exception accueille désormais une nouvelle oasis de sérénité et de beauté. Au-delà de ses venelles intimes et entrelacées qui se perdent parmi les plantes, la médina intérieure de l’hôtel s’ouvre désormais sur un espace paysager foisonnant.
Conçu par Luis Vallejo, le jardin o re une palette de couleurs et de senteurs évoquant la richesse des paysages marocains et exprimant l’amour et le respect du designer pour cette nature dont il magni e l’héritage. Au Royal Mansour Marrakech, c’est donc le jardin arabo-andalou en tant que source de vie et d’épa- nouissement spirituel que l’on met à l’honneur en mariant à la perfection paysage, architecture, urbanisme et environnement. Ici, les éléments dialoguent et révèlent la double richesse des espaces et des végétaux. Une trame d’oliviers fait écho aux jardins historiques de la Ménara et de l’Agdal. C’est la structure principale du lieu, celle-là même qui lui confère son unité.
Accessibles aux clients de l’hôtel ou aux hôtes d’une journée, le Jardin, la piscine et le restaurant font partie intégrante de cette nouvelle expérience de savoir-vivre qu’o re le Royal Mansour Mar- rakech. On peut s’y reposer l’espace d’une journée dans l’intimité de la végétation ou recevoir des amis pour déjeuner au bord de l’eau ou dans le cadre somptueux des sept pavillons à l’architecture résolument contemporaine et épurée, dotés d’une super cie de 45 à 80 m2, ouvrant sur une terrasse qui jouxte la piscine.

DÉLICES DU MONDE

Yannick Aleno, le chef étoilé des lieux, n’en nit pas d’innover et de surprendre par sa créativité débordante qui puise cette fois-ci dans les récits d’Ibn Battuta, le légendaire voyageur marocain du XVIe siècle qui rallia Tanger à l’Asie en empruntant la route de la Soie. De ces nombreux voyages, Ibn battuta rapporta ainsi au Maroc le charbon de roche qu’est la houille et, installé à Mar- rakech, il y introduisit, avec ce nouveau combustible, de nouvelles méthodes de cuisson. Parce que le feu sacré ne s’éteint jamais, cette même inspiration anime Yannick Alléno, passionné par toutes les techniques culinaires, et lui inspire ce renouveau du diptyque ancestral du cuit et du cru.

La nouvelle carte de la piscine du Royal Mansour brille ainsi des in uences asiatiques et méditerranéennes, de ces mélanges de cultures, souvenirs de ce grand voyageur, et que l’on redécouvre à travers la façon de saisir les viandes, d’ouvrir les fruits de mer, de braiser les légumes frais du jardin de l’hôtel, de composer sushis, sashimis ou ceviches, de marier les saveurs sucrées et salées.

“MARRAKECH ISLAND” BY BEATRICE ARDISSON

C’est à Béatrice Ardisson que l’hôtel a con é le soin de créer le nouvel univers musical. La créatrice a pensé ce nouveau lieu du Royal Mansour comme une île imaginaire qui naîtrait au cœur de Marrakech. L’atmosphère est balnéaire. Sur les rivages de Marrakech Island, Béatrice Ardisson rassemble les musiques qui évoquent des lieux emblématiques où le rêve se transforme en douceur de vivre. Du Brésil aux îles tropicales en passant par les côtes africaines et asiatiques et les criques méditerranéennes, ces rythmes venus d’ailleurs enchanteront les heures de la jour- née autour de la piscine, dans le jardin et sous les pergolas du restaurant. Tout, dans cette identité musicale, s’inspire de cette belle villégiature que seul un palace, digne de ce nom, est capable de faire vivre.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous