WE LOVE MOROCCO

Visite privée : au Fairmont Taghazout Bay

Découverte par les surfeur dans les années 70, la magnifique baie qui s’étend à quelques kilomètres d’Agadir, a séduit le groupe Fairmont qui vient tout juste d’ouvrir un magnifique resort aux couleurs ocre.
Reading time 4 minutes

Posé sur la roche, surplombant l’Océan Atlantique et une plage sans fin où somnolent des dizaines de barques de pêche d’un bleu Majorelle, le village de Taghazout conjugue maisons traditionnelles et restaurants « healthy », échoppes de poissons et boutiques de surf.

Conçu par l’architecte marocain Abdessamad Achrai, l’établissement se déploie au cœur de dix-huit hectares de jardins posés sur une plage de sept kilomètres de long, dont les lignes semblent se fondre dans la montagne. Au-delà des piscines, des palmiers qui se jouent du vent, de la réception jusqu’aux chambres, de bars en restaurants, l’ensemble est aérien, conjuguant avec sensibilité la terre et le bois, le verre et l’eau. On est bien au Maroc, au contact des étoffes chamarrées de bleu, d’orange et de rouge, des vases et poteries élégantes, choisies, choyées, et des nobles matériaux berbères. Les perspectives sont sobres, contemporaines. Ce sont près de 150 chambres telles des suites, des suites avec terrasses tels de larges appartements et des villas aux piscines privatives qui s’ouvrent sur l’océan. La lumière y est magique, du blanc étincelant du petit matin, au rouge sanguin de couchers de soleil qui n’en finissent point.

Quelques cavaliers trottent sur la plage, des gamins se prennent pour M'bappé ou Messi, les rires sont portés par la brise jusqu’au restaurant choisi ce soir. Un choix osé, puisque plutôt que de s’immerger instantanément dans les saveurs de la gastronomie marocaine, c’est vers un restaurant japonais que nos papilles nous conduisent. Tout d’abord il y a la musique, pop à souhait, puis le sourire, dans lequel, seules les Marocaines sans doute, arrivent à instiller sensualité et douceur… Et il y a les mets, enfin. Une savante interprétation de la culture culinaire nippone, mâtinée de produits d’ici, tant de l’océan que des terres. Le chef s’appelle Null Null. Il porte mal son nom car sa cuisine est bonne, très bonne. De tempura d’huîtres en sashimi de homard, de shabu shabu justement épicés en saké réputé, la soirée est une petite merveille, joyeuse, goûteuse, enlevée.

Les restaurants et bars du Fairmont Taghazout Bay ont poussé ici et là, à raison de six établissements très différents. Aux menus, de la cuisine nomade à « Commons » et des produits de la mer d’inspiration surf à « The Beef and Reef ». Au bar « Nola » qui se donne des airs de « Speakeasy », les cocktails sont explosifs et les cigares savoureux. Et sur la large terrasse d’« Iris », les senteurs de thés raffinés font bon ménage avec les saveurs des pâtisseries marocaines.

On pourrait succomber à la tentation du farniente au bord des grandes piscines ou sur la plage, profiter d’un soin au spa ou s’offrir le plaisir d’un parcours sur l’un des golfs voisins…mais il est difficile de résister aux attraits de la région : parties de pêche, séances de surf à Imesouane, (l’un des meilleurs spots du Maroc), découverte des oasis de la vallée du Paradis au pied de l’Atlas, dégustation des vins d’Essaouira, balades le long des falaises immenses des gorges du Dades ou virée nocturne dans les clubs d’Agadir…

Bien loin des destinations prisées de Marrakech et Tanger, c’est un autre Maroc qui s’offre à vous à Taghazout grâce au Fairmont Taghazout Bay, une adresse raffinée en un pays où le temps semble s’être arrêté.

www.fairmont.com/taghazout

/

Tags

hotel
fairmont
fairmont-taghazout
taghazout
hotel-taghazout

Articles associés

Recommandé pour vous