Femmes

Anniversaire: le plus bel âge de Maje

Maje a bien grandi. La marque parisienne fête cette année ses 20 ans sans un gramme de nostalgie mais avec un slogan, “Dream tomorrow”, à l’image de la personnalité de sa fondatrice, Judith Milgrom. Rencontre et explication d’un succès made in France.
Reading time 3 minutes

Certaines personnes ont le bonheur contagieux. À leur contact, on se sent bien, vivifié. Judith Milgrom, la fondatrice et directrice artistique de Maje, a ce pouvoir. Depuis que nous la connaissons, et toutes les fois que nous l’avons rencontrée, c’est ce même sentiment de joie positive qui nous a rattrapée.

Jolie brune, maman de deux enfants (une fille et un garçon), peau dorée par le soleil thaïlandais, Judith Milgrom savoure avec modestie le succès des 20 ans de Maje. Sans aucune nostalgie (ce n’est pas son genre), elle revient sur ces deux décennies et imagine déjà les deux prochaines. Pour l’instant, il s’agit de fêter le plus bel âge et, pour cela, la griffe a choisi de remercier celles et ceux qui ont contribué à ce succès. Car Maje, c’est aujourd’hui 450 points de vente dans le monde, l’ouverture prochaine à Londres, sur Regent Street, de sa plus grande boutique européenne et une entrée en Bourse, en décembre 2017, avec l’ensemble du groupe SMCP (qui compte Maje, Sandro et Claudie Pierlot). Mais aussi une Légion d’honneur, reçue le 13 décembre dernier des mains du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Et cet été, les 120 employés de la maison quitteront le QG légendaire de la rue du Mail, dans le 2e arrondissement parisien, pour prendre leurs quartiers dans un nouvel immeuble, plus vaste, de la rue Saint-Honoré. “2018 est une année charnière”, nous confie Judith. Il est vrai que, rayon actualités, l’agenda est chargé.

À surveiller, le lancement du sac “Mini M”, version extra-small du it-bag maison, le “M” (une des plus belles surprises commerciales de la griffe), l’arrivée de la première ligne de lunettes de vue et de solaires au design vintage pile dans nos envies de mode et la création d’une petite collection de bijoux “alphabet”. Enfin, pour l’occasion, un logo plus pop, le chiffre 20 coincé dans un cœur, sorte de smiley positif, a été créé et fera l’objet de stickers, de posters et semble-t-il de T-shirts. Une belle manière d’embrasser les nouvelles générations et d’aborder le futur.

© Thurstan Redding / Mark Peckmezian.

Maje, 5, rue Jbel Bouiblane, Triangle d’Or, Casablanca.

Tél. : 05 22 22 32 81.

www.maje.com

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous