Femmes

Laïla Aziz: Au fil de la passion

Le tempérament passionné et le travail acharné de Laïla Aziz ont fait de sa destinée une marque au succès grandissant. Diffusées sous le label Kayat Design, ses créations s’adressent à une clientèle triée sur le volet en quête d’exclusivité. Rencontre avec une styliste qui a déjà conquis Hollywood.
Reading time 8 minutes

Ses tenues s’exposent dans de showrooms pointus aux côtés de marques comme Balmain ou Saint Laurent... Kayat Design, c’est cette nouvelle griffe en pleine ascension, dont le destin s’écrit depuis quelques années en lettres d’or sur les tapis rouges. De Jennifer Lopez à Vanessa Hudgens en passant par Selena Gomez, les stars hollywoodiennes s’arrachent les créations de Laila Aziz, fashion designer et accessoirement épouse du producteur RedOne.

Née aux Pays-Bas d’une famille originaire de Tanger, la trentenaire s’intéresse à la mode dès son plus jeune âge, “plus jeune, je dessinais des vêtements, je m’intéressais au stylisme. La mode est une passion pour moi. Ma mère ne l’a jamais prise au sérieux, elle me disait toujours de faire de “vraies” études supérieures”. Fière de ses racines, elle suit des études de droit en Hollande avant d’écouter son cœur en s’inscrivant dans une formation en stylisme. Au même moment, sa rencontre avec le producteur RedOne lui ouvre
de nouvelles perspectives en Amérique. Malgré des débuts diffciles, le succès naissant de son mari lui fait entrevoir un futur pas franchement idéal : “la vie de desperate housewife à Beverely Hills ne m’a jamais fait rêver”, déclare-t-elle. Rapide- ment, elle s’attèle à faire de sa passion un travail à part entière et remporte un premier succès sur les red carpets en 2006, à l’occasion des Grammy Awards alors qu’elle porte un caftan qu’elle a dessiné elle même. Consciente de son potentiel, la créatrice confectionne depuis d’élégantes auxquelles le gotha ne peut résister. Tournée vers les robes de soirées à ses débuts, la marque évolue depuis vers un style plus casual mais toujours aussi élégant, à l’image de sa créatrice. Entretien sous toutes les coutures.

Aziz est votre nom de jeune fille, Khayat celui de votre mari, le producteur RedOne, et Kayat Design celui de votre marque de vêtements...

J’ai voulu utiliser mon nom mais je voulais quelque chose qui retienne plus l’attention. Kayat est un nom magnifique qui tombe à point nommé puisqu’il signifie tailleur.

Comment l’aventure Kayat Design a-t-elle commencé ?

J’ai suivi des cours de droit en Hollande. À la même époque, je savais déjà que j’allais me marier et partir vivre aux États-Unis mais pour exercer là-bas, il aurait fallu que je recommence toutes mes études à zéro. C’est à ce moment que j’ai réalisé que dans ma vie, je n’avais jamais pris le temps de faire quelque chose qui m’intéressait vraiment. En attendant, j’ai donc décidé de m’inscrire en école de stylisme avant de faire le grand saut.

Parlez-nous de votre première collection...

Elle était clairement d’inspiration marocaine. Les gens ont apprécié, sans pour autant vouloir la porter, notamment à cause du design “ethnique” des pièces.

Quelle est la philosophie derrière chacune de vos collections ?

Je veux que les femmes qui portent mes créations se sentent magnifiques. Le design est un véritable espace d’expression. Je crée en fonction de mes envies, de mes humeurs.

Combien de temps s’est écoulé avant que vos créations soient remarquées?

En 2006, je me suis rendue au Grammy Awards vêtue d’une de mes créations. C’était un caftan traditionnel avec quelques touches occidentales. Tout le monde me demandait où j’avais trouvé ma tenue et surtout où on pouvait l’acheter. C’est ce qui m’a motivé à travailler encore plus, car j’ai compris que mes idées fonctionnaient.

Peut-on affirmer que l’influence principale de vos collections est marocaine ?

Bien sûr, elle se retrouve dans les couleurs et les accessoires que j’utilise.

Comment êtes-vous parvenue toucher un public de stars ?

Je n’ai jamais demandé à des célébrités si elles voulaient porter une de mes créations. Je souhaitais qu’elles s’y intéressent et veuillent absolument vouloir les porter. J’ai concentré tous mes efforts dans les showrooms, les célébrités s’y sont rendues et certaines ont acheté mes robes. Ce n’est qu’après qu’elles les ont portées que je leur ai annoncé que c’étaient les miennes.

Pouvez-vous citer quelques-unes de vos plus prestigieuses clientes ?

Selena Gomez, Jennifer Lopez, Vanessa Hudgens...

Comment avez-vous construit le succès de votre marque ?

Je dispose d’un showroom à Los Angeles et mes clientes choisissent les tenues qui leur plaisent. Ma clientèle est très exclusive, elle vient de Chine, des Émirats et aime porter des pièces uniques. Je réalise beaucoup de modèles sur mesure, et bon nombre d’entre eux ne sont pas visibles sur mon site internet.

Vos clientes choisissent des tenues pour des événements en particulier?

C’est le cas de la majeure partie d’entre elles. Mon travail consiste à répondre à leurs souhaits. Leurs tenues doivent refléter leur statut social, leur personnalité et leur goût également.

Que représente la mode pour vous ?

J’ai toujours aimé la mode. Plus jeune, je dessinais des vêtements, je m’intéressais au stylisme. La mode est une vraie passion pour moi.

Pensez-vous que la mode soit superficielle ou est-ce un levier de pou- voir aux mains des femmes ?

Je pense que si l’on porte la “bonne” robe, on peut conquérir le monde. Les vêtements sont un moyen de communiquer sa personnalité et il est certain que l’on se sent plus confiante lorsqu’on est bien habillée.

Quelles sont les cinq pièces incontournables de votre dressing ?

Un bon jean, une veste en cuir, un pardessus, des talons et un beau sac à main.

Que vous évoque le caftan ?

C’est un vêtement très spécial, il fait partie de mon identité, j’ai grandi avec. Chaque mariage est l’occasion d’en porter un. J’ai profité de ces événements pour créer les miens dès mon plus jeune âge. J’achetais mes propres tissus et je les faisais coudre par une couturière.

La mode est en train d’exploser dans les pays arabes. Y a-t-il des designers qui retiennent votre attention ?

Elie Saab, est l’un des premiers à avoir percé et il a donné beaucoup d’espoir aux designers arabes en leur montrant qu’il est possible de réussir en Amérique. Il a travaillé énormément pour en arriver là. Sincèrement, j’espère être celle qui va ouvrir la voie aux créateurs marocains à l’étranger.

 

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous