Femmes

7 sensations mode à suivre de près

En ce début de saison, L’Officiel Maroc est parti à la chasse aux labels. Avis aux fashionistas pointues, florilège de marques hautement désirables, à surveiller de près.
Reading time 6 minutes

Après Vêtements et Y/Pro-ject, quelles sont les créateurs qui enthousiasment la planète mode? Labels installés mais ultraconfidentiels, créateurs-prodiges émergents, sensation mode, ou jeunes maisons à l’approche contemporaine, ils bouleversent la mode par leurs propositions créatives et séduisent les connaisseurs comme les millenials, nouvelle cible préférée des marketeurs de la mode. Alors, qui est à la mode ?

La plus disco

Strass, paillettes, démesure, chez Michael Halpern, la mode est brillante! Prix du talent émergent lors de la dernière édition des British Fashion Awards, il a conquis la planète mode en deux défilés. Après avoir travaillé pour Oscar de la Renta et Donatella Versace, il lance sa marque où des drapés scintillants, coupes couture décoincées et volumes métallisés réinventent l’esprit des 70’s en toute modernité.

 

www.halpernstudio.com

La plus street

Si on vous dit qu’Off -White est dans le vent, on ne vous apprend rien. Le label mené par Virgil Abloh est depuis plusieurs saisons loué par les fashionistas. Dans la lignée de Vêtements, Y/Project ou Hood by Air, la marque raconte toutes les aspirations d’une génération en subversion, transgression de l’élégance et retour à un style de rue assumé. Finaliste du prix LVMH en 2015, cet autodidacte appréhende la mode avec intuition. Le vestiaire? Il témoigne de son époque, comme une ode à la street culture imprégnée de nostalgie 90’s, avec une conception sophistiquée et une approche particulière des volumes. Got it?

 

www.off---white.com

La plus facile à porter

Si vous avez l’œil sur les réseaux sociaux, la marque Ganni ne vous a sans doute pas échappé. Derrière ce label, un couple danois, Ditte et Nicolaj Re strup, qui ont lancé en 2009 une griffe aux antipodes de l’archiminalisme scandinave. Des pièces effortless mais fortes, mode mais sans surjouer, tout en restant très attentives aux tendances. Le résultat? Le gang des #gannigirls n’a pas tardé à déferler sur Instagram, installant la marque aux sweatshirts à messages, à la maille cocon et aux manteaux qui tombent juste comme incontournable. Tout pour ne pas perdre le nord!

 

www.ganni.com

La plus unisexe

Depuis 2011, Alexandre Mattiussi fait ami-ami avec la mode. Et ça marche! Son label de prêt-à-porter masculin, baptisé Ami (ses initiales et la dernière lettre de son nom), remporte un franc succès à Paris comme ailleurs, et s’est vu distingué du prix de l’Andam en 2013. Derrière ce “vestiaire de potes”, des pièces aux lignes très étudiées, qui permettent à la marque de lancer une collection mixte, où les looks hommes sont déclinés pour la femme, en toute élégance et modernité. Le meilleur Ami de la femme?

www.amiparis.com

La plus prodigieuse

À 25 ans, Marine Serre est déjà - presque - au firmament. Récompensée du premier prix du concours LVMH, sous l’œil de Karl Lagerfeld et Nicolas Ghesquière, la créatrice corrézienne, ex-stagiaire chez Dior, Margiela et Alexander McQueen, s’est fait remarquer dès 2016 avec sa première collection : Radical Call for Love. Influences vintage et sportwear, anachronismes stylistiques, Marine Serre désarçonne. Dès lors, Opening Ceremony ou Dover Street Market plébiscitent ses créations et la propulsent sur la scène mode. Après un passage en tant que designer junior chez Balenciaga, Marine Serre se concentre désormais sur la narration de son univers atypique, avec une deuxième collection, Cornerstones, tout aussi poétique. Ovation !

www.marineserre.com

La plus responsable

Gabriela Hearst, c’est la griffe la plus en vogue du moment. La raison? Cette Uruguayenne installée à New York décline depuis trois ans un univers de “luxe honnête”. En clair ? Des pièces aux matières élaborées, aux designs maîtrisés, qui intègrent les problématiques environnementales et éthiques dans leur conception et fabrication en aidant des coopératives de femmes en Uruguay. C’est chic, c’est mode, et c’est philanthropique. Avec un sac “Nina” devenu un it-bag incontournable et une collab’ avec Tod’s plus tard, son nom est sur toutes les lèvres!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

www.gabrielahearst.com

La plus new-yorkaise

C’est un mélange détonant que propose la Franco-Japonaise, Sylvie Millstein avec son label Hellessy qui mixe la désinvolture du sportswear à l’américaine à une élégance puriste très française. Depuis 2012, la finaliste de l’International Woolmark Prize 2016 imagine un vestiaire entre sensualité et inflexions très mode, comme cette saison où elle joue de proportions sur des pièces très portables qui ont séduit Emma Watson, Gwyneth Paltrow ou encore Beyoncé.

 

 

www.hellessy.com

Articles associés

Recommandé pour vous