Rencontre: Linda Pinto, le style en héritage - L'Officiel
Déco-Design

Rencontre: Linda Pinto, le style en héritage

Au côté de son frère, le grand décorateur Alberto Pinto, elle a consacré sa vie à imaginer des lieux extrêmement raffinés, aussi atypiques que démesurés. Depuis la disparition de celui-ci, c’est elle qui dirige aujourd’hui le prestigieux cabinet d’aménagement intérieur en perpétuant l’esprit et l’exigence d’excellence définis par l’orfèvre de la haute décoration. Rencontre.
Reading time 9 minutes

Palais, châteaux, villas, appartements, hôtels, sièges sociaux... En plus de 40 ans, on ne compte plus les aménagements somptueux réalisés par Alberto Pinto et son prestigieux cabinet. Fils d’un couple d’Argentins né à Casablanca en 1943, empreint d’influences culturelles variées depuis sa plus tendre enfance, ce scénographe d’un art de vivre rare et précieux a bâti son œuvre sur le métissage et le mélange des genres, du plus baroque au plus dépouillé, en passant par le grand classicisme ou le contemporain. Après un passage par l’École du Louvre à Paris, il crée dans les années 1960 une agence de photographie à New York, spécialisée en décoration et architecture d’intérieur. Ses reportages au Mexique, en Angleterre, en Italie ou aux Indes lui permettent d’acquérir un goût pour le design, le sens des volumes et le jeu des couleurs. Autant d’éléments déterminants pour la suite de sa carrière. C’est après avoir aménagé la villa de son amie la socialite Rosemarie Kanzler à Saint-Jean-Cap-Ferrat qu’il se fait un nom et fonde son studio de création à Paris en 1971. Aujourd’hui installé dans un hôtel particulier du XVIIème siècle, près de la place des Victoires, près de 80 collaborateurs y travaillent. Dès lors sollicité par les plus grandes fortunes du monde entier, il n’a de cesse de s’illustrer dans des lieux atypiques et gigantesques, dans lesquels il fait se côtoyer des styles et des époques très différents dans une harmonie toujours parfaite. Sens de l’apparat, anticonformisme, goût pour les couleurs chatoyantes caractérisent son univers où se mêlent harmonieusement objets orientaux, mobilier anglo-indien et touche d’Art déco. Parmi les jalons les plus importants de son riche parcours gurent l’aménagement des hôtels particuliers Kinski et Pozzo di Borgo à Paris, une villa au Koweït, le Grand Hôtel Park à Gstaad, un riad en Tunisie, des appartements à Monaco, Genève et même à l’Élysée sous le mandat Chirac. Fort de ces expériences éclectiques et grandioses, toujours en quête de nouveaux défis, Alberto Pinto se spécialise dans la décoration de lieux atypiques comme de grands yachts (Club Med’ 1 et 2) ou des jets privés (le dernier en date est un Boeing 747-800). Chantre d’un art de vivre à la française, l’homme collabore aussi avec l’éditeur de tissu français Pierre Frey, la luxueuse marque de robinetterie THG, la manufacture de porcelaine Raynaud, l’orfèvre Ercuis et la marque de linge de luxe D. Porthault. L’éclectisme de ses projets conjugué à son exigence insatiable pour la perfection et le ra nement lui permettent de découvrir les meilleurs artisans internationaux - ébénistes, laqueurs, tapissiers, bronziers, marbriers, parcheminiers, lapidaires... -, dont il s’entoure régulièrement. S’appuyant sur le savoir-faire de ces derniers, c’est tout naturellement qu’il lance en 2009, Pinto Paris, une luxueuse collection pour la maison, composée de mobilier, d’objets d’art de la table et d’accessoires, la plupart en édition unique ou en série limitée, visible dans deux showrooms situés dans le 2e arrondissement de Paris. Depuis la disparition du grand décorateur en novembre 2012, la direction de l’agence est assurée par sa sœur, Linda Pinto. Très proche de son frère, elle s’est d’abord occupée des boutiques de meubles et d’antiquités que l’ambassadeur du style à la française avait lancées à ses débuts boulevard Saint-Germain à Paris, avant de diriger pour lui ses bureaux du quai d’Orsay et de superviser des chantiers. Fidèle à sa mémoire et à son incommensurable talent, rencontre avec celle qui pérennise aujourd’hui l’œuvre de son frère.

Château Pavie
Château Pavie
Airbus A319 Acropolis
Airbus A319 Acropolis
Yacht 73 mètres
Yacht 73 mètres

Depuis trois ans, c’est vous qui dirigez le Cabinet. Comment perpétue-t-on l’esprit Pinto ?

En restant fidèle à ce qui a fait notre renommée : la créativité, la générosité, l’excellence, le souci du détail. Savoir donner vie aux rêves de nos clients avec une grande exigence de qualité.

Contrairement à d’autres décorateurs enfermés dans un style unique, le Cabinet est capable d’aborder un panel beaucoup plus large, du plus contemporain au plus orientaliste en passant par le grand classicisme. Selon vos propres mots, comment dé niriez-vous le style Pinto ?

Le style Pinto, c’est une conception du luxe. Un savoir-vivre associé à une ouverture sur le monde et à toutes ses in uences. En un mot, un éclectisme assumé.

Quelles sources d’inspiration rendent si uniques vos réalisations ?
Les voyages, le patrimoine architectural quel qu’il soit (français, marocain ou indien), une grande curiosité pour toutes les cultures.

Personnellement, quel est le style pour lequel vous avez le plus de sensibilité ?
Pour ce que j’appelle le contemporain classique. Un mélange d’une modernité intemporelle et chaleureuse associée à des objets d’art d’époques diverses.

Le Cabinet excelle dans “l’élégance de la démesure” et s’intéresse essentiellement aux projets d’envergure. Pour quelles raisons ? Envisageriez-vous un jour de traiter de tout petits espaces ?

Nous avons toujours étés très à l’aise avec les grands volumes, les projets over size. Ils nous arrivent tout naturellement. Il n’y a pas beaucoup de bureaux de décoration capables de les prendre en charge, nous sommes parfaitement organisés pour cela. Notre structure est trop lourde pour traiter de tout petits projets.

Vous aménagez également des yachts et des jets privés. Les principes d’aménagement sont-ils les mêmes que pour un intérieur ?

Les principes d’aménagement sont les mêmes pour les yachts et légèrement di érents pour un avion. Les contraintes techniques liées à la sécurité et aux certi cations sont extrêmement rigoureuses.

Chalet à Gstaad
Chalet à Gstaad
Pool house à Tanger
Pool house à Tanger
Villa en Tunisie
Villa en Tunisie
Château georgien
Château georgien

Quelle est selon vous la réalisation la plus représentative du Cabinet ?

Elles le sont toutes par leur éclectisme, par l’extrême soin que nous apportons à satisfaire les désirs de nos clients pour lesquels nous pouvons réaliser un hôtel particulier à Paris, un riad à Marrakech, un chalet à Gstaad, un avion ou un yacht.

Celle qui manque à votre portfolio, celle que vous rêveriez de faire ?

Chaque projet est unique. Cette variété et cette di érence font que rien ne manque à notre portfolio.

Vous êtes née à Casablanca de parents argentins. Quels liens entretenez-vous avec le Maroc ?

Le Maroc c’est mes racines, toute ma jeunesse.

Quels sont les plus beaux projets que vous y avez réalisés. En avez-vous en cours ?

Nous avons réalisé un grand nombre de maisons à Marrakech et Tanger. Celle que nous avons faite pour Marella Agnelli restera un grand souvenir. Nous travaillons actuellement sur deux grandes villas à Marrakech.

Vous dessinez et éditez aussi du mobilier et de la vaisselle. Comment abordez-vous ces projets ? Quelles sont les similarités ou différences entre concevoir des lieux et imaginer des objets ?

C’est un tout. L’ensemble participe au même univers de luxe et à un art de recevoir. Notre exigence de grande qualité est la même. Un décor se conçoit comme un ensemble cohérent pour un lieu précis. Les objets doivent être conçus pour s’intégrer à un maximum de décors.

Ces meubles emploient des matériaux nobles et authentiques et sont exécutés par les meilleurs artisans (de France ou d’ailleurs). Pourriez-vous développer une ligne de mobilier à l’aide de matériaux high-tech ou composites ?

Nous utilisons tout type de matériaux, mais il est vrai que notre préférence va aux matériaux nobles. Les matériaux high-tech ou composites pourquoi pas, s’ils sont luxueux et confortables.

Sur quels projets travaillez-vous actuellement ?

Par souci de confidentialité, nous ne pouvons pas citer le nom de nos clients, mais nous avons actuellement des projets à Paris, Londres, Marrakech, Doha, Moscou, Hong-Kong. Bien évidemment, nous travaillons aussi sur des méga-yachts de 80 à 140 mètres et des jets privés Boeing BBJ, Airbus et même un 747-800.

Quelle est votre vision de la demeure idéale ?

Celle dans laquelle chacun se sent chez soi.

Cabinet Pinto, 11, rue d’Aboukir, Paris 2e.

Tél : 00 33 01 40 13 00 00.

www.albertopinto.com

Articles associés

Recommandé pour vous