Voyages

Émirats arabes unis : 3 jours dans "l’autre Dubai"

Dubai, ses palaces, sa plus haute tour du monde, ses incroyables grattes ciel, ses restaurants branchés, ses voitures de luxe, ses événements fastueux… C’est souvent ce que l’on me répond lorsque je dis que j’y vis. Et si je vous disais : Dubai, ses cafés trottoirs, ses ruelles, ses galeries d’art, son paysage artistique, son souk, son marché aux épices, sa scène culinaire... Voici l'autre Dubai, vu par notre correspondante sur place.
Reading time 6 minutes

Le quartier historique et très bien préservé Al Fahidi offre une belle entrée en matière. Il se situe le long de Dubai Creek et donne un aperçu de Dubai au 19ème siècle. En vous promenant dans les petites ruelles du vieux Dubai, poussez la porte du XVA Art Hôtel où le temps semble s’être arrêté. Les œuvres d’art qui tapissent les murs, le silence poétique du lieu… Vous avez dit Dubai ? 

/

Quelques pas plus loin, immergez-vous dans la culture culinaire et coutumière émirienne au Sheikh Mohammed Center for Cultural Understanding avant de vous arrêter pour un café arabe à la cardamone à l’Arabian Tea House dont la décoration et l’atmosphère vous transporteront en Grèce.

Vous serez guidés par les odeurs de parfums orientaux, d’encens, d’épices en tout genre qui longent des petites rues similaires à celles en Inde. Le gold souk et les boutiques de tissus sont un must. Si vous avez envie d’acheter des tapis afghans ou autres accessoires en tissus faits mains, Chukpalu Rugs regorge de trésors.

Direction Al Quoz, le quartier industriel et artistique de Dubai qui regorge de petites adresses foodies et de galeries d’art modernes à Alserkal Avenue. Deux galeries m’ont interpellées, celle de Carbon 12 et son exposition temporaire et la galerie du célèbre graffitis tunisien basé à Dubai El Seed. 

Parmi les galeries d’art, les concepts store, les restaurants Vegan et autres, se niche un petit cinéma absolument charmant ! Le cinéma Akil, fondé par l’emirienne Butheina Hamed Kazim, ses affiches iconiques, ses films d’arts et d’essai, ses sièges vintage, son ambiance année 30, et son Tchai ! Cette boisson indienne à base de thé, de lait et d’épices, y est servie à l’entrée du cinéma. Concept Tchai, fondé par deux indiennes de Dubai est bien le meilleur que j'ai goûté en dehors de l’Inde ! Accompagné d’un carré de chocolat à la cardamome et aux dattes, achetées plus loin chez Mirzam, une chocolaterie artisanale 100% locale.

/

Au cours de votre balade dans ce quartier arty, vous serez surpris par ce Dubai Design et industriel. Devenue capitale du Design au Moyen-Orient, Dubai fleurit d’œuvres artistiques en tous genres et accueille durant une semaine, des designers de produits confirmés ou en herbe, ils viennent de tous les coins du monde exposer leurs plus folles créations. Ne dit on pas que le golfe est le terrain de jeu préféré des architectes. 

Je me suis entretenue avec Ghassan Salame, designer Libanais renommé, qui était le curateur de l’edition 2019 de la Dubai Design Week. Pour lui, “Dubai est un hub très important dans la région et le gouvernement apporte de manière évidente son soutien au monde créatif, que ce soit dans l’art ou le design."

/

Tandis que les nombreuses installations aussi étonnantes qu’innovatrices parsèment les rues de downtown durant la DDW, les creations artistique du Chef de génie Grégoire Berger se dessinent dans nos assiettes le soir. C’est dans le restaurant Ossiano, logé dans le fastueux et emblématique hôtel Atlantis, dans un aquarium somptueux et magnétique, que triomphe la gastronomie française dans toute sa splendeur. Inventive, innovative, raffinée, rassurante, Berger nous plonge durant 2 heures de mise en scène calibrées dans un voyage hors du temps. Inoubliable.

/

C’est dans City Walk, nouveau quartier aux allures européennes, que je prends mon petit déjeuner ce matin. Sur le rooftop de l’Hôtel La Ville, un luxueux boutique hôtel. La vue est imprenable. Ce coin entièrement piéton, au-delà de son côté vernis, nous invite à l’explorer plus en profondeur. Et quelle ne fût pas ma surprise de découvrir que ce quartier rassemble les plus grands artistes de street art ! Seize plus précisément. Slinkachu, Roa, Vhils, Lady Aiko, Ben Eine, Blek Le rat, Beau Stanton, Icy And Sot pour n’en citer que quelques-uns ornent les murs de City Walk mais aussi certaines des rues du Old Dubai.

/

On ne partira pas sans avoir longé le bord de mer. La plage Kite Surf à Jumeirah, bien que très fréquentée, reste authentique. Pas de transat, la plage est publique, on s’allonge sur le sable pour bronzer face au Burj Al Arab et observer les cerfs volants qui colorent le ciel. Pour les petits creux, des petits kiosques offrent de nombreux choix. Le meilleur et le plus fréquenté - il y a toujours une petite queue - est SALT. Fondé par l’Emirienne Amal Almarri et la Saoudienne Deem Al Bassam, ce fast food est une success story 100% féminine et locale. Addictif !

Sur la route du départ, on dira au revoir au magnifique Frame de Dubai et on se dit, qu’on ne manquera pas de retourner dans cette ville au double visage à l’occasion de l’expo 2020 tant attendue. Y seront réunis 190 pavillons durant 6 mois, un record historique de pays et de durée.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous