Femmes

Elles veulent changer le monde, Cartier les soutient

Ouvert aux entrepreneures dirigeant des entreprises socialement responsables, le Cartier Women’s Initiative Awards, concours international fondé en 2006 par la maison de luxe française, a dévoilé cette semaine ses sept lauréates de l’édition 2020. Portraits de femmes bien déterminées à changer la face du monde.
Reading time 5 minutes

La responsabilité sociétale n’est pas un effet de mode chez Cartier. C’est au contraire une ligne de conduite fermement ancrée dans la culture de la célèbre maison de luxe française. Cette ligne de conduite ne date pas d’hier : dès 1984, sous l’impulsion de son président de l’époque, Cartier a ressenti le besoin de s’inscrire dans la société civile en soutenant pleinement les artistes et en leur dédiant une fondation. C’etait pour la maison française, une condition nécessaire et nouvelle pour devenir un acteur de la modernité et de la création. Il fallut attendre deux décennies pour que les grands groupes de luxe s’inspirent de cet exemple fondateur. 

Cette responsabilité sociale chez Cartier se traduit par des initiatives trop nombreuses pour être détaillées. Disons simplement qu’elles sont d’autant plus remarquables qu’elles sont constantes. C’est le cas notamment du Cartier Women’s Initiative qui depuis 14 ans a accompagné 240 femmes entrepreneures originaires de 56 pays différents. Pour soutenir leurs projets, ce programme a fait don de plus de 2,7 millions d’euros depuis sa fondation en 2006.

Concrétement, le Cartier Women’s Initiative est un concours international , élaboré en partenariat avec l’INSEAD Business School et le cabinet de conseil McKinsey & Company. Il récompense chaque année les meilleurs business plans. Aucune considération de secteur n’est prise en compte. Seul importe le fait que ces entrepreneures soient à la tête d’entreprises innovantes à visée sociale. Il s’agit concrètement de trouver des solutions à des défis contemporains, aux quatre coins du monde.

Pour l’édition 2020, 21 finalistes ont été selectionnées parmi 1200 candidateurs provenant de 162 pays. Sept lauréates ont été annoncées officiellement le 16 juin. Ces lauréates, comme chaque année, attestent la vigueur de leur courage et la vitalité de leur vision entrepreneuriale. Ainsi, Nadia Gamal El Din a mis en place une plateforme complète destinée à promulger une aide financière, physique, émotionnelle et intellectuelle aux mères égyptiennes, en ligne ou en personne ; en Chine, Charlotte Wang a fondé EQota, entreprise d’optimisation énergétique qui conjugue intelligence artificielle et big date pour fournir des solutions efficientes en matière d’énergie ; en Australie, Joanne , au sein de son entreprise Planet Protector Packaging confectionne des emballages isolants respectueux de l'environnement à partir de déchets de laine de mouton pour le transport de marchandises sensibles aux variations de température ; au Mexique, Adriana Luna, fondatrice de Tierra de Monte, crée des produits agricoles qui renouvellent la biodiversité et la fertilité des sols, renforce et protège les cultures. Stéphanie Benedetto aux Etats-Unis a créé Queen of Raw, un marché pour acheter et vendre des textiles inusités afin d’acheter et vendre des textiles inutilisés tandis que Anna-Soh Hartvigsen au Danemark encourage, à travers son entreprise Female Invest, l’égalité financière entre les sexes en formant les femmes à l’investissement. Enfin, Temie Giwa-Tubosun a fondé LifeBank : une société de distribution médicale qui utilise les données et la technologie pour créer et acheminer du matériel médical indispensable aux hôpitaux de Nigéria.

« “Soutenir les femmes, leur offrir de nouvelles opportunités. C’est à la fois ce en quoi nous croyons et le reflet de ce que nous sommes : une Maison ancrée dans la réalité et ouverte sur le monde, qui sait prendre ses responsabilités, indique Cyrille Vigneron, président de la Maison Cartier qui précise : « Ces responsabilités sont d’autant plus cruciales en cette période d’incertitude. Chez Cartier, nous pensons qu’il est important d’aider les jeunes entreprises et les start-up à traverser les moments difficiles. Un devoir que nous nous devons d’accomplir pour permettre à ces femmes d’avoir un impact social durable, concret, qui ouvre les portes d’un avenir meilleur. » Un soutien qui n’a rien d’anecdotique. Chacune des sept lauréates du concours recevra un financement de 100 000 dollars. Les 14 autres finalistes recevront une bourse de financement de 30 000 dollars. Toutes bénéficieront également d’un conseil financier, d’un coaching stratégique personnalisé, d’une visibilité médiatique, de l’accès à un réseau professionnel international, ainsi que la possibilité d’intégrer un programme exécutif de l’INSEAD.

Plus en savoir plus : www.cartierwomensinitiative.com

Cartier CasablancaPlace des Nations Unies

Boulevard Moulay Hassan I

Tél. :  +212 5 22 4312 12

 

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous