Femmes

Rencontre avec Marie-Laure Cérède, directrice de création de l'horlogerie Cartier

Marie-Laure Cérède a présidé à la conception de la nouvelle montre Maillon : un objet de design architectural qui s’inscrit dans la philosophie du twist créatif chère à la maison française.
Reading time 3 minutes

Une nouvelle montre Cartier est toujours un événement. Car l’illustre maison n’est pas un horloger comme les autres, l’essence de son style réside dans la philosophie du twist qui anime la conception de chaque garde-temps. En tant que directrice de création de l’horlogerie, Marie-Laure Cérède veille avec passion sur ce patrimoine qui fortifie sa valeur dans le mouvement. “L’horlogerie est complexe de par sa dualité. Il faut être capable d’exprimer une liberté créative tout en travaillant sous contrainte, notamment celle du mouvement. J’aime ce challenge.

Chez Cartier, l’exercice est d’autant plus audacieux que l’esthétique doit primer et qu’il faut savoir dompter la technique, la faire oublier au profit de l’émotion. L’intelligence intuitive est palpable dans nos designs horlogers depuis toujours : le geste créatif est le résultat d’une tension maîtrisée entre la tête et le cœur, d’une alchimie porteuse de sens.” Marie-Laure Cérède a présidé à la conception de la nouvelle montre Maillon : “Le projet est né de la volonté de créer une néogourmette. Nous avons vivifié ce bijou français bourgeois du milieu XXe siècle en lui insufflant une architecture nouvelle”

 

C’est un objet de design qui se tient à égale distance du garde-temps et du bijou, avec ses maillons rectangulaires qui prolongent dans leur alignement en biais un cadran à pans coupés. “À l’inverse de notre démarche habituelle, où le boîtier est au cœur de la réflexion, nous avons commencé par le travail du bracelet. Plutôt que de traiter un maillon à plat, nous avons choisi ici de sculpter une chaîne en trois dimensions pour découvrir un profil ‘en griffe’, inspiré de notre univers du bestiaire. Ensuite, un boîtier de forme hexagonale a été intégré : il est en parfaite cohérence avec cette maille puissante mais également avec notre héritage d’horloger des formes.” Il y a effectivement de la tension, de l’élan dans ce modèle qui scande la partition si reconnaissable du répertoire Cartier. “Je suis convaincue qu’une nouvelle création ne peut avoir du sens que si le patrimoine est parfaitement maîtrisé. Nous pouvons choisir de nous émanciper de ce patrimoine si nécessaire, mais sa maîtrise est essentielle pour libérer la création, pour éviter qu’elle ne soit trop influencée par son époque. J’insisterais également sur l’importance de la ‘main’. Seul le dessin est capable de libérer l’émotion que nous souhaitons donner à la pièce.

Au Studio, tout commence par une intention créative posée au crayon. Elle restera notre référence ultime jusqu’aux premiers volumes. Je dirai pour finir que les montres Cartier ne sont jamais sages, encore moins consensuelles : ce sont de véritables partis pris qui reflètent une conviction esthétique. Elles ont toujours quelque chose à nous dire.”

1599122600230627 cartier marie laure ce re de

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous